Quand faut-il faire racheter son crédit immobilier ?

Souscrit pour vous aider à devenir propriétaire d’un logement, le prêt immobilier vous engage à un remboursement qui s’étale sur la durée. Vous souhaitez modifier ce remboursement ? Savez-vous qu'un rachat de prêt est possible ? Mais quand faut-il faire racheter ou non son crédit immobilier, là est toute la question.

Racheter son crédit immobilier, une bonne idée ou non ?

Le rachat de crédit immobilier, c’est quoi ?

Le rachat d’un crédit immobilier passe généralement par un organisme financier différent de celui qui a réalisé le prêt initial. Il implique en effet de signer un nouveau contrat de prêt. En pratique, la nouvelle banque rachète votre prêt en cours et vous propose de nouvelles conditions de financement potentiellement plus avantageuses. Si vous traitez avec le même établissement qui a émis le prêt que vous souhaitez revoir alors on parle de renégociation de prêt.

L’intérêt de ce type de procédure est d’obtenir de meilleures conditions d’emprunt, en passant soit par des mensualités plus faibles soit par une durée de remboursement plus courte.

Il existe plusieurs bonnes raisons qui peuvent vous mener à la conclusion qu’il faut faire racheter votre crédit immobilier :

  • Quand vos mensualités sont trop lourdes et pas en accord avec votre situation financière ;

  • Quand les taux d’intérêt sont particulièrement intéressants par rapport au moment où vous avez souscrit votre prêt initial ;

  • Quand vous souhaitez financer un nouveau projet et que vous voulez alors regrouper vos différents emprunts et y inclure le nouveau financement requis ;

  • Quand votre situation personnelle ou professionnelle évolue (changement professionnel, retraite, séparation…)

  • Si les taux ont connu une évolution à la baisse par rapport au moment de conclusion de votre emprunt

Quand faut-il faire racheter son crédit immobilier ?

De manière générale, sachez que vous pouvez effectuer un rachat de crédit immobilier à tout moment de votre prêt. Il est aussi possible d’effectuer plusieurs rachats de crédit immobilier pour un même prêt puisqu’il n’existe pas de limite en la matière. Mais faut-il vous lancer ? En effet, pour savoir s’il faut faire racheter ou non votre crédit immobilier, quelques éléments sont à étudier.

Sachez ainsi que, globalement, ce type d’opération est généralement plus rentable si vous êtes encore dans la première moitié de la phase de remboursement du prêt immobilier, puisque c’est au début du prêt que vous payez le plus d’intérêts. Plus votre remboursement de prêt est avancé, moins le gain potentiel sur le coût des intérêts sera important. Mais, en même temps, plus tard dans le prêt, le rachat sera moins coûteux. L’option peut donc être explorée même pendant la deuxième moitié de la phase de remboursement. En réalité, la durée est loin d’être le seul élément qui rentre en compte dans votre prise de décision : un bon moment pour un rachat de crédit immobilier est surtout un moment où l’opération vous permettra de profiter d’un prêt plus avantageux qu’à l’origine.

Ainsi, on a coutume de considérer que, mieux vaut que le capital restant dû de l’emprunt immobilier soit supérieur à 70 000 € pour que le rachat du crédit immobilier se fasse à votre avantage. En marge de cela, il est recommandé que le nouveau taux d’intérêts nominal soit inférieur de 0,70% à 1% par rapport au précédent taux.

Enfin, accordez une attention particulière aux frais qu’impliquent un rachat de crédit immobilier : s’ils sont trop élevés, l’opération ne sera pas forcément rentable pour l’emprunteur. En pratique, en fonction de l'établissement bancaire qui a octroyé le prêt initial, vous pouvez avoir des indemnités de remboursement anticipé pour l’emprunt d’origine (six mois d’intérêt sur le capital remboursé au maximum sans pouvoir dépasser 3% du capital restant dû avant le remboursement) et/ou des frais de dossiers et de garantie pour l’ouverture du nouveau prêt. Par ailleurs, si le prêt initial était garanti par une hypothèque, vous devrez aussi payer des frais de mainlevée d’hypothèque.

Globalement, pour savoir si le rachat de votre crédit immobilier peut être intéressant ou non, vous pouvez réaliser une simulation en ligne pour avoir une première idée sur la question.

La procédure à connaître

Le rachat de crédit immobilier passe par une démarche très simple : il suffit de contacter la banque de votre choix et de réaliser une demande de rachat de prêt. Une demande qui peut se faire en ligne ou en agence. En fonction de votre projet et de votre éligibilité, un nouveau contrat est alors proposé (sous réserve de l’accord de l’établissement sollicité). Il mentionne les conditions du rachat avec le nouveau taux d’intérêt appliqué, la durée du remboursement et le montant du financement. En cela, il peut être intéressant de comparer plusieurs offres pour voir laquelle sera la plus avantageuse pour vous.

À noter que, dans le cas d’une renégociation de prêt auprès de l’établissement qui a réalisé le crédit immobilier initial, il n’est pas nécessaire de signer un nouveau contrat. En revanche, la modification du contrat initial doit être mentionnée dans un avenant au contrat de prêt initial.

Les informations transmises dans cet article ont un caractère purement informatif et ne sauraient être considérées comme un conseil délivré par Fortuneo (juridique, fiscal, investissement ou autre).

L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours à compter de la réception de l’offre. La vente est subordonnée à l’obtention du prêt, si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser à l’emprunteur les sommes versées.

Source: Jellyfish, août 2022
Crédit visuel : itchaznong (adobe stock)

On vous conseille aussi...

Emprunter sans apport n’est possible que pour certains profils très particuliers.

Crédit immobilier

Emprunter sans apport : est-ce vraiment une bonne idée ?

Le prix de construction d’une maison dépend de nombreux paramètres.

Crédit immobilier

Quel est le prix de construction d’une maison ?

Plusieurs types d'emprunts permettent le financement de travaux d’habitat.

Prêt personnel

Tout savoir sur le prêt pour la conduction de travaux