Combien d’argent faut-il pour vivre sans travailler ?

Combien d’argent faut-il pour vivre sans travailler ?

1 760 euros, c’est le revenu mensuel minimum que les Français estiment nécessaire pour vivre selon une étude parue en 2019. Pour disposer d’une telle somme chaque mois sans travailler, comme c’est le rêve d’un grand nombre de Français, des calculs et des mesures s’imposent !

Vivre sans travailler

Un montant à récolter qui dépend de nombreux facteurs

Vivre sans travailler, c’est un rêve qui séduit bien des Français. Pour la plupart d’entre eux, cela constitue un rêve inaccessible, tout autant que le fait de gagner à la loterie. Et pourtant, il faut le savoir, percevoir assez de revenus mensuels pour cesser son activité professionnelle avant la retraite peut parfois être possible à condition de réaliser une rente suffisante pour satisfaire ses besoins à moyen et long terme. Pour cela, il faut se constituer un capital qui doit être calculé avec soin. Un capital qui dépend directement de plusieurs éléments.

La première chose sur laquelle s’interroger pour calculer le capital nécessaire pour vivre sans travailler est combien de temps votre capital devra couvrir vos dépenses : plutôt 40 ans, 30 ans ou 20 ans ? Plus la durée sera longue, plus le capital devra logiquement être conséquent. Ensuite, en fonction de votre niveau de vie actuel, de vos envies et de vos besoins, vous devez faire une projection de vos futures dépenses. Cela vous permettra de calculer le montant de la rente souhaitée pour bien vivre mois après mois et année après année sans avoir d’inquiétude au niveau des finances. C’est une évidence : si vous nourrissez l’ambition de vivre une vie très simple, vous aurez besoin de bien moins de revenus que si vous souhaitez vivre la vie de château !

Enfin, dernier point et pas des moindres, il convient de s’intéresser au rendement de votre capital : plus celui-ci sera élevé, moins le capital de départ aura besoin d’être important. Mais attention toujours aux risques de perte du capital et à l’inflation, qui peut faire perdre de la valeur à votre rente sur une moyenne et une longue période.

Vivre sans travailler au cas par cas

On l’a dit, il est impossible de déterminer un montant idéal global pour tous ceux qui souhaitent vivre sans travailler puisque la rente adaptée à chacun dépend de plusieurs éléments très personnels. Il est en revanche possible de donner quelques indications chiffrées.

Concrètement, pour obtenir une rente de 1 500 euros chaque mois pendant 40 ans à partir d’un capital ayant un rendement de 2%, il vous faudrait épargner environ 474 500 €. Pour toucher cette rente pendant 30 ans, ce sont plus ou moins 388 100 € qui seraient nécessaires. Si vous visez plutôt une rente de 2 500 € par mois pendant 40 ans, c’est 790 800 € qu’il faudrait économiser. Et si vous souhaitez percevoir jusqu’à 4 000 € par mois pendant 40 ans, votre capital devrait alors être supérieur à 1,5 million d’euros. À l’inverse, si vous voulez disposer d’une rente de 1 000 € par mois pendant 15 ans seulement, vous n’auriez pas besoin d’économiser plus que 155 400 €.

Si vous restez sur l’idée d’un revenu de 1 000 € par mois mais en misant sur un capital placé à un taux plus élevé, le capital à récolter sera moindre. En pratique, pour disposer d’une telle rente pendant 25 ans à partir d’un capital ayant un rendement de 4%, vous devrez épargner 189 400 € environ. Dans le cas d’un rendement à 6%, il vous faudrait 155 200 €. Et, dans le cas d’un rendement à 8%, il vous faudrait plus ou moins 129 500 €.

De manière générale, on le voit, il faut détenir plusieurs centaines de milliers d’euros de capital pour envisager de vivre sans travailler, avec un chiffre qui se réduit en fonction de l’âge et si vous vous contentez d’une rente modeste. Mais comment réunir le capital nécessaire ?

Les différents moyens de toucher des revenus sans travailler

Pour vous constituer un capital important, plusieurs options existent :

  • L’épargne : mettre une partie de vos revenus (professionnels et autres) de côté chaque mois vous permet de stocker votre argent et de faire croître votre capital grâce aux produits bancaires produisant des intérêts ;
  • Les placements financiers : plus risqués que l’épargne mais pouvant aussi rapporter plus, les investissements en bourse constituent un autre moyen de se constituer un capital ;
  • L’immobilier : que cela passe par l’investissement locatif, la promotion immobilière ou encore le découpage des biens, l’immobilier permet de toucher des revenus réguliers ou conséquents.

A noter : L’investissement sur les marchés financiers comporte un risque de perte en capital.

Enfin, pour faire gonfler votre capital plus rapidement, misez sur les bonnes pratiques au quotidien : gérez votre budget avec soin, réduisez votre facture d’énergie, renégociez et regroupez vos crédits, etc. Vos petites et grandes économies vous permettront peut-être de vivre sans travailler un jour !

Les informations transmises dans cet article ont un caractère purement informatif et ne sauraient être considérées comme un conseil délivré par Fortuneo (juridique, fiscal, investissement ou autre).

Source: Webedia, Décembre 2020.

Crédit Visuel : Choreograph, iStock

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Comment placer 10 000 euros ?

L'assurance-vie est-elle un bon moyen d'épargner pour ses enfants ?

Se construire une stratégie d'épargne cohérente

Choisissez Fortuneo pour une gestion de l'épargne sans frais et libre.

Aucuns frais


0

  • 0 € frais d'ouverture.
  • 0 € frais sur versements.
  • 0 € frais de retraits.
  • 0 € frais de tenue de compte.
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)