Que peut-on faire avec un RIB ?

En France, tout titulaire d'un compte bancaire possède une identité bancaire. C'est automatique ! Cette identité bancaire est représentée par votre Relevé d'Identité Bancaire, ou RIB. Mais concrètement, à quoi sert cette mystérieuse suite de nombres ?

J'ai transmis mon RIB à un inconnu : qu'est-ce que je risque ?

Le RIB, comment ça marche ?

Votre RIB est composé de plusieurs séries de chiffres et de lettres.

Le « Code Banque » différencie les établissements bancaires entre eux.

Le « Code Guichet » est celui qui vous rattache à votre agence. Il est suivi du numéro de compte, véritable carte d'identité de votre carte bancaire.

Enfin, la Clé RIB permet de vérifier la validité de votre numéro de compte.
Ensemble, ces numéros composent un code unique et vérifiable qui vous est propre.

Aujourd'hui, le RIB est accompagné d'un code IBAN. Celui-ci est une norme internationale : il permet d'identifier votre compte bancaire de façon simple dans de nombreux pays.

Le RIB, à quoi ça sert ?

Le RIB, c'est une solution simple pour faciliter les virements bancaires.

En tant que particulier, le RIB est avant tout un moyen pour percevoir de l'argent. Vous pouvez transmettre ce relevé à un employeur pour recevoir votre salaire. Vous pouvez aussi l'utiliser auprès d'une caisse d'allocation, comme la CAF ou la Sécurité Sociale par exemple, pour le virement automatisé de prestations.

Payer avec un RIB, c'est possible ?

Le RIB, c'est un moyen facile et efficace de recevoir des virements... mais aussi d'en envoyer. Pour ce faire, vous devez transmettre à la société ou à l'organisme que vous voulez payer votre RIB, mais aussi un mandat de prélèvement.

Le RIB est une solution particulièrement pratique pour les frais que vous devez payer à intervalles réguliers – tous les mois, par exemple. Votre opérateur de téléphonie mobile, votre fournisseur Internet ou encore votre fournisseur d'énergie peuvent ainsi vous proposer ce mode de règlement.

L'avantage du RIB, c'est sa rapidité et sa fiabilité.

Comment obtenir un RIB ?

Reflexe n°1 : Vous pouvez vous connecter sur l’espace personnel de votre banque pour en éditer un puis l’imprimer ou encore le partager par message ou e-mail.

Et sinon, regardez à la fin de votre chéquier : vous y trouverez bien souvent plusieurs exemplaires de votre RIB.

Donner son RIB : quels sont les risques ?

Vous avez confié votre RIB à une société à laquelle vous ne faites pas confiance, et vous craignez qu'elle ne l'utilise pour procéder à des prélèvements sans votre accord ? Rassurez-vous : détenir les informations contenues dans votre RIB ne remplace pas une autorisation de prélèvement.

En clair, quelqu'un qui détient votre RIB, et seulement votre RIB, peut vous envoyer de l'argent, mais n'a pas la possibilité d'en débiter. Transmettre votre RIB à quelqu'un, voire même en perdre un exemplaire n’est pas bien grave mais ce n’est pas une raison pour laisser trainer vos RIB n’importe où. Le risque de fraude même très faible existe bel et bien !

La fraude au RIB, ça existe ?

Pour pouvoir vous nuire, un malfaiteur doit réussir à se procurer votre RIB, et pourrait usurper votre identité pour falsifier une autorisation de prélèvement, et ainsi réaliser des paiements via votre compte. Mais même dans cette hypothèse, vous pourriez demander le remboursement des opérations que vous n’auriez pas autorisées. En cas d’opération contestée, prévenez votre banque sans tarder et au maximum dans les 13 mois du débit. Si la fraude est avérée, votre banque créditera votre compte du montant prélevé.

Attention au phishing !

Pour éviter toute déconvenue, restez vigilants et méfiez-vous des tentatives de « phishing ». Cette technique consiste à envoyer un faux e-mail en se faisant passer pour un organisme à qui vous devez de l'argent (fournisseur d'énergie, opérateur de téléphone...) En vous demandant le paiement d'une facture, les hackers récupèrent toutes les informations confidentielles dont ils ont besoin pour réaliser des prélèvements frauduleux.

La solution ? Toujours être vigilant, et bien vérifier l'identité des organismes qui vous envoient des e-mails !

Source: Webedia, août 2019.

Crédit visuel : Westend61, Gettyimages.

On vous conseille aussi...

Décès que devient le compte bancaire du défunt ?

Banque

Décès, que devient le compte bancaire du défunt ?

comprendre les critères ESG

Tendances financières

Comprendre les critères ESG

transmission et avantages de l'assurance-vie

Assurance-vie

Transmission : avez-vous pensé aux avantages de l'assurance-vie ?

Comprendre l'identification de votre compte, c'est simple comme bonjour !

Banque

Iban, bic : comprendre les numéros d'identification de votre compte

Operation-de-guichet-banque-en-ligne-Fortuneo-2019

Services en ligne

Opération de guichet : comment faire avec votre banque en ligne

Décès et compte bancaire

Décés et Démarches

Décés, que devient le compte bancaire

Découvrez l'offre banque en ligne Fortuneo.

0

Vos opérations courantes en ligne sont gratuites*

  • Pour l’ouverture, la tenue et la clôture de compte.

  • Cartes bancaires * , chéquiers, bordereaux de remise de chèques **, virements et prélèvements SEPA **.

  • Paiements et retraits illimités dans toute la zone euro - dans la limite des plafonds de la carte bancaire.


*La délivrance de la carte est soumise à l'acceptation de la demande par Fortuneo et sous réserve de remplir les conditions d'octroi en vigueur.

Gratuité sous réserve de remplir les conditions d'usage précisées dans les conditions tarifaires. En l’absence d’une opération carte par mois (pour les cartes CB Mastercard et Gold CB Mastercard) ou de non respect de la condition de flux mensuel (pour la CB World Elite Mastercard), des frais seront appliqués (voir Tarifs).

Fortuneo se réserve le droit de ne pas renouveler la carte. Fortuneo se réserve également le droit de modifier les conditions tarifaires applicables à la carte.

L'accord de montée en gamme ou l'ajout de carte sur compte pré-existant est subordonné à l'issue favorable d'une étude du fonctionnement du compte, incluant notamment une analyse des flux créditeurs minimum confiés.

**Gratuit en ligne, soumis à tarification selon conditions tarifaires en vigueur.