Les chéquiers vont-ils disparaître ?

Les chéquiers vont-ils disparaître ?

Pendant longtemps, le chèque a été un moyen de paiement très utilisé par les Français. Pourtant, ce dernier l’est de moins en moins et laisse de plus en plus place à la carte bancaire et les virements(1). Au point de disparaître prochainement ?

Le chéquier, longtemps un indispensable dans le portefeuille des Français

Entre les Français et le chèque, c’est une longue histoire d’amour qui s’écrit depuis plusieurs décennies. Alors que, dans de nombreux pays, le chéquier a d’ores et déjà disparu, il reste encore un mode de paiement incontournable pour les Français. Actuellement, on estime que la France est le pays d’Europe où sont signés le plus de chèques (2). D’ailleurs, selon une étude menée par Ifop fin 2019, 73% des Français ont réglé un ou plusieurs achats par chèque au cours des douze derniers mois. Alors, c’est certes moins que les achats par carte bancaire (97%) et en espèces (93%) mais cela montre bien que le chèque reste un moyen de paiement utilisé par le plus grand nombre à l’heure actuelle.

La force du chèque, depuis toujours, est en grande partie sa simplicité : pas besoin de retenir un code secret ou de demander un RIB pour réaliser un paiement. Quelques mots et quelques chiffres sur un morceau de papier adressé au bénéficiaire et le tour est joué. Par ailleurs, dans une grande majorité de banques, le chéquier est accessible gratuitement, sans frais.

Pourtant, il faut le dire, le chèque est en déclin net. Dans les années 1980, environ 70% des paiements dans l’Hexagone se faisaient par chèque. Au début des années 2000, le taux tombait à 50%. Enfin, dans les années 2010, les chèques ne représentaient plus que 20% des paiements. Et le taux continue de baisser année après année, en étant estimé à environ 10% des transactions désormais.(3)

Un mode de paiement qui peut parfois poser problème

Le chèque séduit moins les Français que par le passé, parce que de nouveaux modes de paiement, plus pratiques et plus sécurisés, sont disponibles. Les paiements sans contact font par exemple désormais partie intégrante de la vie des Français, et c’est encore plus vrai depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19. Les virements entre particuliers, notamment pour les petites sommes, sont également simplifiés alors que, de son côté, le chèque peut être vu comme un moyen de paiement trop peu sûr. La Banque de France estime en effet que le chèque est le mode de paiement le moins sûr, avec des fraudes qui se multiplient année après année (4). La faute, entre autres choses, à une signature facile à usurper, à l’absence d’un dispositif d’authentification et à un encaissement à retardement.

Pas de disparition officielle des chéquiers en vue

On l’a vu, le temps fait son œuvre et le chèque devient peu à peu démodé. Il laisse progressivement la place à de nouveaux modes de paiement, plus sécurisés et plus instantanés, qui rassurent et séduisent le plus grand nombre. C’est notamment chez les plus jeunes que la tendance se remarque particulièrement. Les 18-24 ans sont les plus enclins à choisir le paiement sans contact ou le virement (5), notamment via des services mobiles, pour transférer de l’argent à un autre particulier, là où leurs aînés auraient auparavant signé un chèque. Et plus les années passeront, plus la tendance devrait se confirmer.

Pour le moment, aucune date de suppression des chéquiers n’a été actée. Ils continueront donc de circuler dans l’Hexagone au cours des mois et des années à venir. Et, de votre côté, vous pouvez donc continuer à remplir et à encaisser vos chèques en prenant bien soin de suivre les règles en place (mentions obligatoire, durée de validité, etc.) pour éviter tout problème et limiter le risque de fraude.

Source: Webedia, Septembre 2020.

Crédit visuel : Kathleen Finlay

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Iban, bic : comprendre les numéros d'identification de votre compte

Les virements sont-ils couverts par une assurance ?

Étudiant ou jeune actif, quelle banque choisir ?

DÉCOUVREZ L’OFFRE BANQUE EN LIGNE FORTUNEO

Vos opérations courantes en ligne sont gratuites*

  • Pour l’ouverture, la tenue et la clôture de compte.
  • Cartes bancaires * , chéquiers, bordereaux de remise de chèques **, virements et prélèvements SEPA **.
  • Paiements et retraits illimités dans toute la zone euro - dans la limite des plafonds de la carte bancaire.
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)