Acheter une maison à un particulier : le mode d'emploi

Acheter une maison à un particulier : le mode d'emploi

Vous souhaitez acheter la maison de vos rêves sans passer par une agence immobilière ? Pour éviter de régler les frais d’agence, vous avez donc décidé de faire cavalier seul, et d'acheter votre logement à un particulier. Comment procéder ? Est-ce aussi difficile que cela en a l'air ? Une chose est sûre : il y a évidemment quelques précautions à prendre.

Pour acheter une maison sans passer par une agence, quelques règles sont à respecter

Comment effectuer vos recherches ?


Le logement de vos rêves ne viendra pas à vous sans quelques efforts. Pour trouver des annonces de particuliers, plusieurs sites internet dédiés existent : sur certains vous y trouverez des annonces de propriétaires souhaitant vendre leur bien, sur d’autres uniquement les annonces d’agences immobilières. Si vous trouvez un bien qui vous intéresse particulièrement sur un site dédié aux agences immobilières, vous pouvez essayer de retrouver sur un site de particuliers. Cela peut être le cas si aucun mandat exclusif n'a été signé avec une agence immo-bilière. Sur ces sites, prenez soin de bien renseigner vos critères, qu’ils soient géographiques ou finan-ciers, pour ne pas perdre de temps avec des propriétés qui ne correspondraient pas à vos at-tentes.

Une fois que vous avez déniché quelques biens que vous aimeriez visiter, prenez contact, par mail ou par téléphone (s'il est indiqué), avec le propriétaire. Il faut éviter de donner votre dossier complet par e-mail et de préférer la visite pour transmettre vos documents.

Renseignez-vous sur les prix affichés


C'est le problème avec certaines transactions effectuées auprès de particuliers : l'estimation du prix peut être parfois surévaluée pour des raisons sentimentales, ou uniquement par méconnaissance du marché. De votre côté, faites des recherches approfondies sur les prix pratiqués dans le secteur que vous convoitez. Il existe aussi des sites internet qui peuvent vous renseignez sur le prix pratiqué au mètre carré dans votre région. Il ne faudrait pas que l'économie des frais d'agence vous conduise à payer votre futur bien au prix fort !

Posez toutes les questions, même celles qui fâchent


Puisque vous n'êtes pas accompagné d'un agent immobilier, glissez-vous dans la peau de l'un d'entre eux ! Ce sera à vous de bien vous renseigner lors de vos visites et de demander par exemple les derniers diagnostics de la maison, notamment de performance énergétique (DPE), visant à informer l'acheteur du degré d'isolation thermique du bien et du montant des charges prévisionnelles de chauffage. Ce document est par ailleurs obligatoire lors de la signature du compromis de vente.

N'oubliez pas de vous renseigner sur la taxe foncière, les charges mensuelles s’il s’agit d’une copropriété, ou encore les relations avec le voisinage. Dans le cas d'une copropriété, pensez également à demander les derniers procès-verbaux d'assemblée générale afin de savoir quels sont les points qui pourraient poser problème si vous emménagiez, comme par exemple un éventuel ravalement de façade.

Pensez à négocier


Si vous avez trouvé LE bien « coup de cœur » mais que son prix est plutôt surestimé si l'on consi-dère le prix actuel du marché, c'est le moment de négocier. Sans agent immobilier, vous n'aurez pas d'intermédiaire pour temporiser, vous devrez donc essayer de trouver l'équilibre entre ce que vous souhaiteriez obtenir, et ce que désire le vendeur.

Parmi les sujets à aborder, par exemple, celui des travaux : y'en a-t-il qui sont prévus dans les mois à venir ? Si oui, qui en a la charge ?

Bon à savoir : c'est la date d'exigibilité des fonds votée lors de l'assemblée générale qui détermine qui règlera la facture. La loi Alur exige que soient communiqués les procès-verbaux des assemblées générales des trois dernières années à l'éventuel acheteur.

Autre levier de négociation : le temps. Si le vendeur est pressé de vendre son bien pour des raisons personnelles telles qu’un déménagement ou un divorce, cela peut jouer en votre faveur.

Choisissez-vous un notaire


Qu'une vente s'effectue via une agence, ou entre particuliers, la signature s'effectue toujours chez le notaire. C'est lui qui établit les actes et les authentifie et c’est lui également qui rédige tous les contrats. Il est fortement recommandé de ne pas vous contenter du notaire du vendeur et de prendre contact avec un notaire personnel qui assurera vos intérêts en premier lieu. Il répondra aux questions que vous vous posez, veillera à ce que le contrat soit bien rédigé et que les diagnostics bien été effectués.

Source: Webedia, juillet 2019.

Crédit visuel : Maskot, Gettyimages.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Proposition d’achat : comment en faire une et à quoi vous engage-t-elle ?

Les idées reçues pour emprunter

Dans quelles régions investir en 2019 ?

Découvrez l'offre de crédit immobilier Fortuneo*


  • Des taux fixes compétitifs de 7 à 25 ans pour un montant emprunté entre 100 000 € et 1 000 000 €
  • Aucuns frais de dossier.
  • Pas d'indemnité de remboursement anticipé **.
N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients (Bankin’, n°1 ex aequo, septembre 2019).