Logiciels malveillants

Les logiciels malveillants

Les logiciels malveillants ( ou “malwares” en anglais - “malicious software”) sont conçus pour infecter et endommager le système hôte d’un utilisateur. Il existe différents types de logiciels malveillants, et notamment les virus, les chevaux de Troie et les spywares (logiciels espions), mais également bien d’autres types de logiciels dangereux.

Virus et cheval de Troie

Principe

Les virus sont des programmes frauduleux qui se déploient sur votre ordinateur. Ils peuvent à terme en affecter l’usage. Ils sont généralement transmis par e-mail (pièces jointes) ou lors du téléchargement d’un fichier.

Le cheval de Troie est très similaire au virus. Il s’installe sur votre ordinateur de la même façon. Il peut détourner, diffuser ou détruire des informations, voire ouvrir un accès entre votre ordinateur et celui d’un pirate qui pourra, à distance, en prendre le contrôle. La seule différence est qu’il ne peut pas se propager sur votre ordinateur.

Comment s'en prémunir ?

  • Munissez votre ordinateur (PC) ainsi que votre smartphone ou votre tablette (notamment Android) d’un anti-virus et d’un pare-feu efficaces. Mettez les à jour très régulièrement en acceptant notamment les mises à jour automatiques de ces antivirus.
  • N’ouvrez aucun e-mail contenant une pièce jointe dont la provenance vous paraîtrait suspecte. Supprimez ces emails sans les ouvrir, de même que les pièces jointes.
  • Ne téléchargez pas de fichier sur internet dont vous ne soyez sûr.

Spyware

Principe

Les spywares sont des logiciels espions qui peuvent s’implémenter sur votre ordinateur lorsque vous installez un logiciel ou que vous visitez une page d’un site internet. Leur objectif est de connaître vos habitudes de navigation. Certains sont inoffensifs et servent à afficher des publicités ciblées par exemple. D’autres peuvent toutefois être plus dangereux : capture des frappes sur le clavier (par exemple de vos identifiants de connexion et mots de passe), copie de ce qui s’affiche sur votre écran, saturation des ressources de votre ordinateur, etc. Ils sont dans ce cas apparentés à des virus ou des chevaux de Troie.

Comment s'en prémunir ?

  • Munissez votre ordinateur (PC) ainsi que votre smartphone ou votre tablette (notamment Android) d’un anti-virus et d’un pare-feu efficaces et régulièrement mis à jour. Mettez les à jour très régulièrement en acceptant notamment les mises à jour automatiques de ces antivirus.
  • Il existe également des logiciels anti-spyware.
  • N’ouvrez aucun e-mail contenant une pièce jointe dont la provenance vous paraît suspecte.
  • Ne téléchargez pas de fichier dont vous ne soyez sûr.

Les conseils Fortuneo pour se prémunir des logiciels malveillants et des attaques informatiques

  • Munissez votre ordinateur (PC) d’un antivirus et d’un pare-feu efficaces et mettez-les à jour régulièrement en acceptant notamment les mises à jour automatiques de ces antivirus.
  • Faites de même avec votre smartphone ou votre tablette (notamment Android).
  • Soyez vigilant sur l’origine des applications que vous téléchargez sur le Play Store, tout particulièrement lorsque celles-ci viennent d’un autre magasin d’application que le Play Store. En outre, prenez le réflexe de consulter la rubrique « commentaires » avant d’installer une application. Si c’est une arnaque ou si l’application est vérolée, les avis négatifs sont généralement nombreux.
  • Ne cliquez jamais sur des liens contenus dans des SMS ou des mails dont l’expéditeur vous est inconnu. De même, n’ouvrez aucun e-mail contenant une pièce jointe dont la provenance vous paraîtrait suspecte.
  • Ne téléchargez pas de fichier sur internet dont vous ne soyez sûr.
  • Protégez votre accès Wifi personnel par un mot de passe suffisamment fort, modifié régulièrement et connu uniquement des personnes partageant votre foyer
  • Pensez à supprimer fréquemment les caches de votre ordinateur et à effacer les cookies.
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)