Tout savoir sur le prêt personnel

Tout savoir sur le prêt personnel

En France, durant le premier trimestre 2020, la croissance des crédits à la consommation aux particuliers s'établit à +3,7 %(1). Parmi ces crédits, le prêt personnel a été le plus sollicité en représentant près du tiers des sommes accordées. Un prêt personnel qui a des spécificités à connaître. Retenez bien qu'un crédit vous engage et doit être remboursé, vérifiez donc bien vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Le prêt personnel permet de financer des projets très divers.

Le prêt personnel : pour qui, pour quoi ?

Comme tout prêt, le prêt personnel (ou crédit personnel) unit un emprunteur à un organisme de crédits, qu’il s’agisse d’une banque ou d’un établissement de crédits. Il prend la forme d’une certaine somme d’argent mise à disposition de l’emprunteur et qui devra être remboursée sur une période définie, qui peut aller de quelques mois (3 mois minimum pour certaines banques) à plusieurs années. Contrairement au prêt personnel affecté et au crédit immobilier, qui sont exclusivement destinés à l’achat d’un bien en particulier, le prêt personnel n’est pas associé à l’achat d’un bien ou d’un service déterminé à l’avance. L’emprunteur n’a pas besoin de justifier sa demande par un projet défini.

En d’autres termes, l’emprunteur peut utiliser le montant du crédit accordé comme il l’entend, sans avoir besoin de fournir un justificatif pour débloquer le crédit à la consommation. Dans les faits, qu’est-ce que cela signifie? Que le prêt personnel peut aussi bien servir à financer un nouveau véhicule qu’un voyage, un mariage, des travaux, des études, des biens d’équipement pour la maison ou encore répondre à un besoin de trésorerie. Il peut aussi permettre de financer plusieurs de ces éléments à la fois et ce, toujours sous réserve d’acceptation de la banque.

Un prêt personnel qui dispose de nombreux atouts

L’avantage premier de ce type de prêt est de permettre à l’emprunteur de bénéficier d’une grande liberté et d’une grande souplesse, dans le sens où ce dernier peut dépenser l’argent perçu comme il l’entend. Vous pouvez d’ailleurs tout à fait utiliser le montant du prêt pour tout autre chose que ce qui était prévu au départ, ce qui ne serait pas possible avec un crédit affecté. Ce type de prêt permet par ailleurs à certains emprunteurs de pouvoir disposer de fonds plus rapidement et plus simplement que dans le cadre d’une demande de prêt personnel affecté. C’est notamment vrai dans le cas de l’achat d’une voiture d’occasion ou pour la réalisation de travaux sans passer par une entreprise, par exemple.

En plus des formalités d’obtention allégées et de la flexibilité associées au prêt personnel, ce type de crédit a l’avantage de ne pas demander d’apport personnel. En cela, il est accessible au plus grand nombre, même si le prêteur peut refuser d’accorder le crédit s’il estime qu’il y a un risque sur les capacités de remboursement. Chaque établissement de prêt fixe ses propres conditions d’obtention du prêt personnel, dont certaines passent par la souscription d’un contrat d’assurance.

Enfin, le prêt personnel est généralement consenti à un taux d’intérêt fixe pour toute la durée du crédit, ce qui vous permet de connaître à l’avance le montant de vos mensualités de remboursement et le coût total de l’emprunt, sans avoir à craindre une mauvaise surprise à quelque moment que ce soit. De quel taux d’intérêt parle-t-on précisément? Ce taux change selon les établissements de crédit et varie en fonction de la durée de l’emprunt.

Les règles à connaître

Pour faire une demande de prêt personnel, l’emprunteur doit s’adresser directement à sa banque ou à un établissement de crédit. Pour que le crédit personnel soit valide, il doit faire l’objet d’un contrat clair et encadré. Ce dernier doit notamment comporter :

  • Le coût total du crédit et les conditions de mise à disposition de la somme empruntée ;

  • La durée du contrat, le nombre et le calendrier des remboursements ;

  • Le taux annuel effectif global (TAEG), à savoir le taux qui prend en compte tous les frais occasionnés par la souscription du prêt ;

  • L’existence d’un délai de rétractation, qui permet à l’emprunteur de changer d’avis et d’annuler l’acte d’emprunt, sans justification, dans un délai de 14 jours après la signature du contrat ;

Enfin, sachez que, comme le bien ou le service financé par le prêt personnel n’est pas directement attaché à l’emprunt, vous devrez rembourser votre crédit même en cas de litige ou de non livraison du bien ou du service acheté.

Source: Webedia, Août 2020.

Crédit visuel : EmirMemedovski, Gettyimages.

On vous conseille aussi...

Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)