Achat d’un logement et diagnostic énergétique

Achat d’un logement et diagnostic énergétique

Votre projet d’achat immobilier est sur le point de se concrétiser. C’est une décision importante qui doit être mûrement réfléchie ! Parmi les éléments à avoir en main pour prendre votre décision finale, le diagnostic de performance énergétique est une pièce importante du puzzle. Il vous permettra d’éviter les mauvaises surprises au moment de recevoir vos factures d’énergie.

Le diagnostic énergétique : obligatoire pour toute transaction immobilière !

Après la visite, vous êtes emballé : l’exposition est parfaite, il y a de beaux volumes, la surface et l’agencement vous conviennent… Il ne vous reste plus qu’à vous mettre d’accord sur le prix avec le vendeur. Oui, mais… est-ce-que le logement est bien isolé ? Allez-vous faire des économies sur le chauffage ou le logement souffre-t-il d’une mauvaise isolation ? Pour répondre à cette question, vous pouvez compter sur le DPE : c’est-à-dire le diagnostic énergétique.

Diagnostic énergétique : à quoi ça sert ?


Le diagnostic de performance énergétique (ou DPE) est au cœur des politiques publiques de réduction de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre. A ce titre, il est obligatoire. Tout vendeur est tenu de remettre ce document à son acheteur potentiel. La réglementation ordonne qu’il soit délivré lors de la signature du compromis de vente devant le notaire.

Mais ce diagnostic est généralement effectué avant même la mise en vente. Depuis le 1e janvier 2011, la loi exige d’ailleurs que le DPE figure sur chaque annonce immobilière afin d’informer les éventuels acquéreurs de la performance énergétique du logement avant même la première visite.

Vous l’avez peut-être déjà vu dans les vitrines des agents immobiliers : il s’agit de la lettre, comprise entre A et G, qui figure en général à droite de l’annonce. L’utilité de ce diagnostic est simple : il indique le niveau d’isolation thermique du bien immobilier, et des charges prévisionnelles de chauffage. Le DPE fournit donc la quantité d’énergie effectivement consommée lorsque le logement est utilisé dans des conditions normales. En tant qu’acheteur, vous pouvez donc savoir quelle sera votre consommation future, et ainsi déterminer votre budget énergétique.

Diagnostic énergétique : qui le réalise ?


Le DPE doit être réalisé par un expert. Son travail consiste à analyser le bâtiment selon plusieurs critères : surface, type de fenêtres (simple ou double vitrage), orientation, système de chauffage, équipements énergétiques…

Le document doit aussi prévoir des recommandations et des conseils de bon usage. Il peut même faire mention de recommandations de travaux qui pourront permettre au futur propriétaire ou locataire d’améliorer la performance énergétique de son nouveau logement.

Diagnostic énergétique : comment le lire ?


Plusieurs parties sont obligatoires dans le DPE : la description du logement, ses équipements et la consommation d’énergie. Mais heureusement, vous n’avez pas besoin d’être un expert pour le décrypter ! Pour que ce rapport soit plus lisible, il est illustré par deux notes de A à G.: Plus la note se rapproche du A, mieux c’est.

La première étiquette concerne la performance énergétique à proprement parler. Un logement qui obtient un A consomme moins de 50 kWh par mètre carré et par an. A l’inverse, la note de G invite à la prudence : il signifie que votre futur logis présente une consommation supérieure de 450 kWh par mètre carré et par an.

La deuxième étiquette concerne les émissions de gaz à effets de serre. Elle est aussi exprimée selon une note allant de A à G et se base sur la quantité de CO2 émise par mètre carré et par an. Une note à ne pas prendre à la légère surtout si vous êtes soucieux de l’environnement. Et voilà : vous êtes désormais paré pour acheter votre logement en ayant toutes les cartes en mains !

Source: Webedia, juillet 2019.

Crédit visuel : Geber86, Gettyimages.

On vous conseille aussi...


Proposition d’achat : comment en faire une ?


Rachat de crédit, comment ça marche ?


Comment vont évoluer les taux immobiliers en 2019 ?

Découvrez l'offre de crédit immobilier Fortuneo*


  • Des taux fixes compétitifs de 7 à 25 ans pour un montant emprunté entre 100 000 € et 1 000 000 €
  • Aucuns frais de dossier.
  • Pas d'indemnité de remboursement anticipé **.
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)