Débit immédiat ou débit différé : comment choisir sa carte bancaire ?

Débit immédiat ou débit différé : comment choisir sa carte bancaire ?

Vous avez peut-être été surpris lorsque votre conseiller bancaire vous a demandé si vous préfériez une carte à débit immédiat ou une carte à débit différé. Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. Que signifient ces termes pour l’usage de votre carte bancaire au quotidien ?

Le choix du débit d’une carte bancaire a une conséquence sur le délai du prélèvement des paiements et retraits du solde de votre compte. Avec le débit immédiat, les montants sont aussitôt (sous trois jours) enregistrés. Avec le débit différé, ils s’additionnent et sont prélevés en une seule fois dans le mois à une date connue. Ces différences peuvent donc avoir une incidence sur la gestion de votre compte.

Carte à débit immédiat : plus lisible mais plus rigide

La carte de débit immédiat fonctionne simplement : dès que le client effectue un retrait d’argent liquide aux distributeurs automatiques de billets ou qu’il fait un achat, l’argent est aussitôt prélevé sur son compte. En réalité, le prélèvement du solde du compte en banque associé à la carte a souvent lieu sous deux à trois jours. Ce sont les dates de valeur.

L'avantage du débit immédiat est la transparence des informations. Le titulaire a une vision actualisée de ses finances, puisque tous les débits se font au fur et à mesure des opérations de retrait et de paiement. Ce fonctionnement convient généralement aux usagers bancaires précautionneux qui s’impliquent dans la gestion de leurs comptes.

Pourquoi ? Parce que le contrôle des sorties d’argent est facile à suivre, à condition de bien les anticiper en fonction des rentrées d’argent. Il est impératif d’avoir l’argent nécessaire sur son compte pour ne pas basculer dans le rouge. Un solde négatif entraîne un découvert bancaire autorisé ou non, et donc potentiellement des frais.

Carte à débit différé : plus complexe mais plus souple

La carte à débit différé propose un fonctionnement un peu plus complexe : tous les paiements par carte sont débités en une seule fois tous les mois sauf les retraits d’espèces, qui eux sont débités immédiatement. La date d’échéance, à discrétion du client, est donc à noter d’une croix rouge dans le calendrier. En règle générale, cette date correspond à la date du versement de votre salaire.

La principale difficulté du débit différé est de bien prévoir son budget, entre l’addition de tous les achats réalisés avec la carte bancaire et les rentrées d’argent (salaires, loyers, indemnités chômage, aides sociales...). Cette catégorie de carte nécessite une comptabilité plus rigoureuse que pour la carte à débit immédiat. Elle ne convient donc pas forcément aux profils les plus dépensiers.

Le client doit disposer de la somme suffisante sur son compte pour ne pas basculer dans le rouge. Comme pour le débit immédiat, le solde négatif crée un découvert bancaire entraînant des agios et de potentiels incidents de paiement.

En revanche, le débit différé permet de faire des achats sans avoir forcément les fonds immédiatement disponibles. C’est une opportunité pour les salariés faisant face à des dépenses professionnelles lors de déplacements. La carte de débit différé peut s'avérer également pratique pour les personnes qui perçoivent des revenus en décalé, des rentrées d’argent irrégulières ou qui placent leur surplus de trésorerie sur une ou deux quinzaines.

Alors, débit immédiat ou débit différé ?

La carte de débit immédiat est plus répandue et la gestion des prélèvements plus lisibles. La carte de débit différé demande certes des automatismes différents mais permet une gestion plus souple de son budget. Il est notamment déconseillé de faire passer sur sa carte à débit différé des dépenses imprévues ou exceptionnelles au risque de basculer en solde négatif à échéance (les rentrées d’argent étant elles identiques).

Autre attention : le débit différé ne doit pas laisser croire à un montant disponible sous forme de décalage de trésorerie. Quel que soit le choix, l’épargne de précaution et la gestion rigoureuse des comptes restent les réponses idoines pour couvrir un éventuel dépassement du découvert autorisé.

Source: Webedia, Novembre 2020.

Crédit visuel : TODOR TSVETKOV; Gettyimages.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Iban, bic : comprendre les numéros d'identification de votre compte

Étudiant ou jeune actif, quelle banque choisir ?

Etudiant : quelles sont les aides disponibles pour financer vos études ?

DÉCOUVREZ L’OFFRE BANQUE EN LIGNE FORTUNEO

Vos opérations courantes en ligne sont gratuites*

  • Pour l’ouverture, la tenue et la clôture de compte.
  • Cartes bancaires * , chéquiers, bordereaux de remise de chèques **, virements et prélèvements SEPA **.
  • Paiements et retraits illimités dans toute la zone euro - dans la limite des plafonds de la carte bancaire.
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)