Que pouvez-vous faire en cas de baisse des cours ?

Que pouvez-vous faire en cas de baisse des cours ?

Depuis le début de l’année, les indices boursiers sont remontés. Heureusement car 2018 a été la pire année boursière de la décennie. Rien que ça. Après plusieurs mois au sommet, la Bourse s’est écroulée à l’automne pour atteindre un plafond bas fin décembre. Et si tout venait à recommencer ? Que faire en cas de baisse des cours pour tenter de protéger votre capital ?

PEA, compte-titres ordinaire, assurance-vie : plusieurs options s’offrent à vous pour investir. Et si une baisse des cours faisait disparaître votre investissement ? Restez zen, il existe des moyens pour tenter de sécuriser vos investissements sur les marchés financiers.

La Bourse baisse… mais pourquoi donc ?


Les actifs boursiers comme les actions sont volatils. Leur fonctionnement : Ils montent, ils baissent. Souvent, une action chute parce que l’entreprise l’ayant émise traverse une mauvaise passe, par exemple accumulation de pertes, endettement monstre, fonte des capitaux propres, etc. Logique.

Mais parfois, une action peut chuter sur les marchés boursiers même si les fondamentaux de l’entreprise demeurent au beau fixe. Par exemple, quand une entreprise annonce une légère baisse de ses bénéfices imprévue par les analystes financiers, due à un investissement exceptionnel de la société (investissement destiné à développer l’entreprise sans entraver sa bonne santé) ou encore, suite à des fake news lancées contre des entreprises pour les déstabiliser en Bourse, une pratique qui fait l’effet d’une bombe dans notre monde hyper connecté.

Identifier les vraies raisons de la baisse du cours d’une action est essentiel. Pourquoi ? Parce que si vous investissez dans une société dont les actifs chutent, mais qui conserve des fondamentaux solides, vous pouvez potentiellement réaliser un « bon coup » : vous aurez acheté des actions à prix cassé qui, tôt ou tard, pourraient reprendre de la valeur. Mais attention, ne pas perdre de vue tout de même qu’en Bourse, les marchés sont volatils et le risque de perte en capital est toujours présent : votre investissement reste soumis aux fluctuations des marchés financiers, à la hausse comme à la baisse.

N’omettez pas, évidemment, d’étudier en profondeur les rapports et bilans de l’entreprise des dernières années même s’ils ne présagent en aucun cas les performances futures, et gardez en tête qu’il s’agit d’une opération à moyen/long terme. En revanche, vous vous en doutez, investir dans une société en perdition n’est probablement pas le meilleur placement de l’année. Qu’on se le dise, l’investissement en bourse est risqué, vous n’êtes pas à l’abris de perdre tout ou partie de votre capital de départ.

Vendre ou ne pas vendre, telle est la question


Les cours baissent. Vite, vite, vous vous dites que vous allez vendre vos actions…. inspirez, expirez, « keep calm and carry on trading »(1). Si votre stratégie d’investissement en Bourse est sur le long terme, réfléchissez à deux fois et analysez bien la situation de vos actions afin de ne pas risquer de gâcher des années d’investissement, surtout si vous possédez des actions depuis relativement longtemps. Cycles boursiers obligent, les cours devraient remonter à un moment ou à un autre. Mais dans combien de temps, il est impossible de le dire.

Oui, mais vous, vous avez besoin d’argent tout de suite, ou dans les mois qui viennent ? Alors, il est préférable d’utiliser en premier lieu votre épargne disponible sur vos Livret A et LDDS. Ces fonds n’étant pas investis sur les marchés financiers, ils ne subissent pas les aléas boursiers.

Les valeurs refuges vous font de l’œil


Période de baisse des cours rime généralement avec repli sur les valeurs refuges. Retirer une partie de votre argent de fonds à risque pour investir dans des actifs qui n’ont que faire des facéties de la Bourse peut être, en effet, une stratégie opportune à envisager avec le risque de minimiser le rendement. Or, franc suisse, obligations d’État, yen japonais, dollar américain sont considérés comme des valeurs moins risquées. Facilement convertibles en cash, souvent très demandés, ces actifs vous permettent de réduire votre exposition aux pertes. Attention, nous insistons : quel que soit l’actif choisi, l’investissement en Bourse présente un risque de perte en capital et ne comporte aucune garantie. Même l’or, valeur refuge par excellence, a ses petits moments de faiblesse. Personne n’est parfait... En outre, il est important de sélectionner avec minutie vos placements. Exemple : tous les emprunts d’État ne se valent pas. Les obligations d’État italiennes n’étaient pas forcément le meilleur des choix à la fin de l’année dernière, alors que le pays était en pleine crise politique et financière (il ne s’est d’ailleurs pas encore totalement remis).

Au final, ce qu’il faut retenir, c’est que baisse des cours ne veut pas forcément dire cessation de toute activité en Bourse. Acquisition d’actions dévalorisées, mais rattachées à des entreprises fortes, recours aux valeurs refuges... Vous pouvez continuer d’investir régulièrement, en choisissant vos actifs avec soin. Surtout, n’oubliez jamais : sur les marchés financiers, la diversification, c’est la clé !

Pour diversifier votre portefeuille d’actions, il faut s’intéresser aux entreprises européennes mais aussi américaines et même celles des pays émergents. De même, une diversification n’a de sens que si vous multipliez les secteurs économiques (technologies, énergies, santé, luxe, industrie automobile). Attention, cela peut-être pointu. Autre stratégie de diversification envisageable : investir dans un fonds indiciel (ou ETF) qui a pour objectif de répliquer l’évolution d’un indice boursier, à la hausse comme à la baisse(2), tout en affichant une diversification intéressante.

L’investissement en Bourse ne garantit pas le capital versé et comporte des risques de perte totale ou partielle du capital. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Source: Webedia, avril 2019.

Crédit visuel : Westend61, Gettyimage.

On vous conseille aussi...

DÉCOUVREZ L’OFFRE BOURSE FORTUNEO


  • 0 € de droits de garde et tenue de compte.
  • Des frais de courtage réduits *.
  • Des outils de trading en temps réel gratuits pour tous.
N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients (Bankin’, n°1 ex aequo, septembre 2019).