Lazard Convertible Global (RC EUR)

(FR0010858498)

Présentation

Cherchez à capturer le potentiel des actions en tentant de réduire l’impact des aléas du marché.

Lazard Convertible Global est un fonds d'obligations convertibles internationales, géré par une équipe de 4 gérants-analystes expérimentés. Lazard a un long historique sur la classe d’actifs, en étant l’un des premiers gérants d’actifs français à lancer un fonds d’obligations convertibles en 1985.

L’équipe de gestion est dotée d’une organisation avec une double implantation – à la fois aux États-Unis, à New York, qui représente le marché le plus important sur la classe d’actifs et également en Europe, à Paris. En termes d’analyses, les gérants ont accès à l’ensemble de la recherche crédit et actions du groupe Lazard et conduisent leur propre recherche, compte tenu de la spécificité de la classe d’actifs. L’approche « bottom-up » (ascendante), qui consiste à sélectionner des obligations convertibles avec le potentiel qui peut être le plus prometteur est essentiel dans la gestion du fonds. Elle est complétée par une approche dite « top-down » (descendante) pour déterminer les orientations plus tactiques liés à l'évolution des marchés financiers.

La gestion du fonds est active et de conviction : le portefeuille est construit avec un nombre d’obligations convertibles compris entre 60 et 75 et l’équipe réalise sa sélection dans l’univers international des obligations convertibles et bien au-delà de l’indice de référence. Le but est de rechercher en permanence des idées d’investissement inédites et en cohérence avec une approche des risques maitrisée. La gestion bénéficie d’une souplesse encadrée pour la gestion des expositions aux actions et aux mouvements de taux, ce qui permet de bénéficier de la particularité des obligations convertibles, à savoir la convexité(1).

Grâce à son profil convexe, le fonds bénéficie également d'un couple rendement / risque attractif dans la mesure où la performance à long terme est proche de celle des actions, meilleure que celles des obligations classiques, avec une moindre volatilité.

Lazard considère les obligations convertibles(2)comme une classe d’actifs solide en cette période de forte volatilité. Elles offrent, selon eux, un moyen de participer à un rebond potentiel du marché actions, tout en bénéficiant d’une protection à la baisse grâce à la partie obligataire. Les obligations convertibles se sont particulièrement bien comportées pendant la crise tout en continuant d’être sous-valorisées selon eux.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ces performances sont données à titre indicatif et s'apprécient à l'issue de la durée de placement recommandée. Les performances peuvent varier en fonction des fluctuations des devises.

Sources : Lazard au 30 juin 2020.

Indice Thomson Reuters Global Convertible Bond en EUR contre MSCI All Countries World en EUR.

Les supports en unités de compte ne garantissent pas le capital versé et sont soumis aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Avantages

Inconvénients

Documentation

 
 
 
 
 
 

Avantages

  • Couple rendement risque et historique de performance probants sur longue période.
  • Une équipe de gestion expérimentée basée à New York et Paris.
  • Gestion active des expositions et séléction de conviction dominante.

Inconvénients

  • Classe d'actifs plus risquée que les obligations traditionnelles.
  • Sensible aux évolutions des marchés actions.
  • Sensible aux évolutions des marchés obligataires.

L'interview du gérant

Arnaud BRILLOIS


  • Date de prise de fonction pour la gestion du fonds : depuis le 25.07.2008.
  • Arnaud est titulaire du CFA (Chartered Financial Analyst) et est diplômé de la SFAF (Société Française des Analystes Financiers), du FRM (Financial Risk Manager) et de l’ISCID (Institut Supérieur de Commerce International de Dunkerque).
  • Expériences précédentes : Arnaud Brillois CFA, est Managing Director, Directeur et analyste-gestionnaire sur les obligations convertibles. Il a commencé à travailler dans l’industrie de la gestion d’actifs en 2000. Arnaud a rejoint Lazard Frères Gestion en 2008 en tant que Directeur du département convertible, et co-directeur du pôle alternatif et produits structurés. En 2017, il a rejoint Lazard Asset Management basé à New York. Auparavant, il a travaillé pendant 8 ans pour Natixis Asset Management en tant que responsable de la gestion obligataire alpha et convertible.

Quel est l'intérêt de la classe d'actifs des obligations convertibles ?

Les obligations convertibles se distinguent par leur profil de rendement/risque tout à fait spécifique et attractif selon nous. En effet, elles permettent de participer à la performance des marchés actions par l’option d’achat qu’elles intègrent, tout en étant susceptible de limiter le potentiel de baisse grâce à la possibilité d’être remboursé à maturité. Les obligations convertibles sont, par ailleurs, majoritairement émises par des entreprises de croissance « growth », dont les résultats progressent de manière moins corrélée à la croissance du PIB et de taille moyenne, dans des secteurs dynamiques tels que la technologie, la communication ou la consommation discrétionnaire. La composante obligataire des convertibles permet de s’exposer à ces secteurs avec une moindre volatilité. Ces caractéristiques ont fait des obligations convertibles une classe d’actifs aux performances proches des actions (+5,4% versus +6,3% par an, sur les 5 derniers années) tout en limitant la volatilité (10,2% versus 14,4%)*.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ces performances sont données à titre indicatif et s'apprécient à l'issue de la durée de placement recommandée. Les performances peuvent varier en fonction des fluctuations des devises.

Sources : Lazard, Bloomberg, MSCI, Thomson Reuters. Au 30 juin 2020.

*Indice Thomson Reuters Global Convertible Bond en EUR contre MSCI All Countries World en EUR.


Quelles sont vos spécificités en termes de gestion ?

Notre gestion d’obligations convertibles est régulièrement récompensée comme l’une des plus performantes et se distingue par ses spécificités. Tout d’abord l’équipe est expérimentée, avec plus de 20 ans d’expérience sur la classe d’actifs pour le gérant principal, Arnaud Brillois. Elle est constituée de 4 analystes-gérants et localisée à New York (3 gérants) et à Paris (1 gérant). Cette organisation permet d’être au plus près des principaux marchés de convertibles, émises pour 68% aux États-Unis et 17% en Europe.

Le processus d’investissement a été développé il y a plus de 10 ans et met en avant la sélection de titres et l’analyse fondamentale. Cette recherche approfondie s’appuie sur le potentiel de l’action sous-jacente, le crédit de l’émetteur mais aussi la structure et les caractéristiques quantitatives propres à l’obligation convertible. Grâce à cette recherche nous obtenons une connaissance approfondie des dossiers d’investissement, ce qui s’avère particulièrement utile en période de forte volatilité. Nos portefeuilles sont donc concentrés (entre 60 et 75 lignes en moyenne) avec une sélection allant au-delà de l’indice de référence (Thomson Reuters Convertible Bond Global Focus EUR(3)) ce qui vise à rechercher de la surperformance.

Finalement, notre gestion repose sur une approche conservatrice du risque crédit. Cela permet de constituer un portefeuille qui vise à jouer son rôle de protection lors de mouvements de marchés baissiers et nous a permis d’éviter, à ce jour, tout défaut au sein des portefeuilles.

Les informations indiquées ci-dessus sont à jour à date de cette présentation.

Lazard Frères Gestion délègue la gestion des fonds convertibles à Lazard Asset >Management. Nos équipes sont traditionnellement stables, nous ne pouvons cependant garantir la présence des gérants mentionnés ci-dessus pendant la durée de vie du produit.


Comment suivez -vous l'ensemble des émissions et opérez vos choix d'investissement ?

Notre sélection de titres repose sur l’univers complet des obligations convertibles, composé de 900 à 1 000 émissions. Le premier filtre consiste à écarter les émissions dont la liquidité est insuffisante, la maturité trop courte, ou la notation inferieure à B-* . Après ce premier filtre, l’univers investissable comprend 400 à 450 obligations convertibles. Le choix des obligations convertibles s’articule autour d’une analyse en plusieurs étapes :

L’analyse quantitative et qualitative de l’obligation convertible, l’analyse crédit de l’émetteur et l’analyse fondamentale du sous-jacent action. Ceci est complété par une analyse extra-financière ESG (environnementale, sociale et de gouvernance), fondée sur 6 grands critères qui nous permet de déterminer un score ESG pour chaque convertible.
Après cette analyse « bottom-up » (ascendante), l’univers investissable compte 150 à 200 obligations convertibles. L’équipe de gestion prend en compte l’analyse de l’environnement économique (analyse « top-down » (descendante) au moment de la mise en place des décisions de gestion dans le portefeuille, afin de construire le meilleur profil rendement/risque selon nous. Nous déterminons ensuite le profil de risque du portefeuille, ses caractéristiques et son exposition sectorielle et géographique, tout en respectant les limites de diversification. Afin de conserver une gestion de convictions, nous cherchons à constituer un portefeuille concentré autour de 60 à 75 titres.

*Le plus conservateur entre S&P, Moody’s et notre notation interne.

Le processus d’investissement de Lazard est présenté ici par étapes séquentielles à des fins d’illustration uniquement. Dans la pratique, le processus peut ne pas être séquentiel et, si besoin, mettre en priorité certains critères par rapport à d’autres.


Comment le fonds a t-il traversé la crise liée au COVID 19 ? Et les autres phases de marchés volatils ?

Au cours du premier semestre, le marché des obligations convertibles et le fonds Lazard Convertible Global (RC EUR) se sont particulièrement bien comportés. Il réalise une performance de +8,7% depuis le début de l’année et jusqu'au 30 juin 2020, surpassant son indice de référence de +3,9% (les performances sont nettes de frais de gestion). Ces performances sont particulièrement remarquables dans un contexte où les actions internationales (mesurées par l’indice MSCI All Countries World), ainsi que les obligations haut rendement sont toujours en territoire négatif.

La convexité naturelle des obligations convertibles leur confère un caractère défensif en période baissière, tout en conservant leur capacité de capter les rebonds. Ceci a permis aux obligations convertibles d’offrir une performance élevée par rapport aux autres classes d’actifs. En couplant cette recherche de convexité avec une gestion active de nos expositions, nous avons pu atteindre une performance proche de 9% depuis le début de l’année.

Par le passé, cette approche avait également bien fonctionné, comme en 2018 lors des phases de forte volatilité. Ainsi, le fonds Lazard Convertible Global (RC EUR) offre une surperformance annualisée par rapport à son indice de référence de +4,0% par an sur les 5 dernières années.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les performances inférieures à un an sont données à titre illustratif. Ces performances sont données à titre indicatif et s'apprécient à l'issue de la durée de placement recommandée. Les performances peuvent varier en fonction des fluctuations des devises.

Sources : Lazard. Au 30 juin 2020.


Quelles sont vos prévisions sur le marché actions et le marché obligataire et de ce fait sur le marché des obligations convertibles ?

Actuellement, nous observons une sous-évaluation de nombreuses obligations convertibles d’un point de vue des actions et/ou du crédit. Nous prévoyons une reprise continue des actions au cours du second semestre et pensons que la reprise du crédit prendra plus de temps. Les obligations convertibles affichent historiquement des taux de défaut plus faibles que les obligations à haut rendement, en particulier pendant les crises. Cependant, nous prévoyons toujours une augmentation des taux de défaut au cours des 12 prochains mois. À cet effet, la sélection des titres restera essentielle pour continuer à rechercher de la surperformance, comme par le passé.

Si nous pensons que la reprise des actions va se poursuivre, nous anticipons des rotations sectorielles marquées et rapides dans les prochains mois. Celles-ci seront en faveur des entreprises qui ont bénéficié du travail à domicile – le « cloud computing » et le commerce électronique par exemple par rapport aux entreprises qui ont subi l'impact négatif du COVID-19 (dans le tourisme ou dans l'événementiel). Historiquement, la technologie est bien représentée dans la classe d'actifs. En revanche, les secteurs touchés par la crise sanitaire ont émis récemment des obligations convertibles, offrant la possibilité de participer à leur éventuelle reprise tout en étant protégés par leurs aspects défensifs. Pour nous positionner en vue de cette reprise, depuis la mi-mars, nous avons augmenté notre exposition aux actions par rapport à notre indice de référence, passant de -3,0% le 16 mars à +5,9% au 30 juin 2020.

L’année 2020 se destine, à notre sens, à être une année record en termes de volumes d’émissions dans tous les secteurs, aussi bien dans ceux impactés par le COVID-19, que les sociétés qui ont obtenu des résultats particulièrement bons. Ce marché très actif offre : de nouvelles opportunités d'investissement, une convexité accrue (les obligations nouvellement émises peuvent généralement être très convexes) et des conditions d'émission qui peuvent être attrayantes. Cela profite grandement à l'ensemble de la classe d'actifs.

Enfin, la valorisation de la classe d'actifs, malgré ses bonnes performances depuis le début de l'année, reste à un niveau de décote record. En particulier, aux États-Unis les obligations convertibles se négocient toujours avec une décote importante, ce qui devrait soutenir la performance de la classe d'actifs à court terme, selon nous.

Sources : Lazard. Au 30 juin 2020.

L’opinion exprimée ci-dessus est à jour à date de cette présentation et est susceptible de changer.


Comment le fonds se postionne en termes de performances et face à ses concurrents ?

À fin juin 2020, Lazard Convertible Global (RC EUR) est en hausse de 8,7% depuis le début de l’année, surperformant son indice de référence de +3,9% (performances nettes de frais). Cette surperformance se retrouve aussi sur le plus long terme avec une performance cumulée nette de frais de +31,2% sur 3 ans glissants au 30 juin 2020 (+14,7% versus l’indice) et de +44,6% sur 5 ans (+24,7% versus l’indice).

Nous nous démarquons de nos concurrents, puisque le fonds affiche régulièrement une performance supérieure à la moyenne des concurrents sur les 10 dernières années(4).
Par ailleurs, le fonds est noté 5 étoiles Morningstar et a également obtenu divers prix tels que le « Fund Manager Award » dans la catégorie convertible pour 2018/2019 par Investment Europe.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Ces performances sont données à titre indicatif et s'apprécient à l'issue de la durée de placement recommandée. Les performances inférieures à un an sont données à titre illustratif. Les performances peuvent varier en fonction des fluctuations des devises.

Sources : Lazard, Morningstar. Au 30 juin 2020.

En détail

La fiche synthétique

Code ISIN FR0010858498
Orientation de Gestion Obligations Convertibles Internationales
Style de Gestion Active
Devise Euro
Durée d’investissement recommandée 5 ans
Indicateur de risque DICI (5) 5 sur une échelle de 1 à 7
Affectation des résultats Capitalisation
Domiciliation France
Notation Morningstar TM (6) ★★★★★ (données au 01.09.2020)
Label NA

Comment souscrire ?

Assurance-vie

Vous détenez déjà un contrat d'assurance vie Fortuneo Vie

  • Privilégiez le versement en ligne.

Il vous suffit d'effectuer une demande de versement en ligne sur votre Accès Client dans la rubrique "Versements" en sélectionnant le support d'investissement.

Vous ne détenez pas de contrat d'assurance vie Fortuneo Vie

Adhérez au contrat Fortuneo vie en ligne. Vous pourrez alors sélectionner le support d'investissement.

Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)