Ce qui va changer pour mon budget en 2019

Entre ralentissement de la croissance et lancement de plans ambitieux (lutte contre la pauvreté, réforme de la santé publique), le budget 2019 est une équation complexe pour le gouvernement. Avec quel impact pour les ménages ?

Des coups durs pour le porte-monnaie

Le budget 2019 signe la désindexation des retraites, des prestations familiales, des APL (aides personnalisées au logement). Les retraités comme les bénéficiaires de transferts sociaux ne sont pas épargnés par les mesures de rigueur. Pour limiter l’impact de la baisse des aides au logement sur les ménages les plus modestes, une réduction de loyer de solidarité (RLS) sera mise en œuvre dans le parc social. Quant aux fonctionnaires, ils seront également mis à contribution, avec le gel du point d'indice l’an prochain.

Les taxes connaitront également une montée en puissance notamment en matière de fiscalité écologique avec une nouvelle hausse des taxes sur l'énergie (+5 centimes par litre de gazole). De même, les taxes sur le tabac poursuivent leur augmentation.

Par ailleurs, le gouvernement entend réorienter la politique de l’emploi en réduisant fortement les emplois aidés. En contrepartie, l’avantage est donné à la formation professionnelle.

Mais pour contrebalancer ces mesures de rigueur, le budget 2019 prévoit plusieurs correctifs pour redonner confiance aux ménages français.

Des coups de pouce pour le pouvoir d’achat

« Redonner du pouvoir d’achat aux Français et valoriser le travail »1. C’est le premier objectif assigné au projet de loi de finances pour 2019. Si la suppression des cotisations maladie et chômage sera complète en octobre 2018, les salariés bénéficieront en 2019 des effets bénéfiques de cet allègement en année pleine. Pour favoriser le retour à l’emploi, le gouvernement revalorise la prime d'activité mais la désindexe de l’inflation.

Les minima sociaux font également l’objet d’un coup de pouce. C’est le cas notamment de l’allocation adulte handicapés (AAH) qui augmente à 860 € en 2018 et à 900 € en 2019, pour un coût de plus de 2 Md€ sur le quinquennat.

Sur le terrain de la fiscalité, 2019 marquera la seconde étape de la suppression de la taxe d'habitation pour 3 Md€ [lien vers l’article taxe d’habitation]. Un geste est par ailleurs fait en direction des retraités, qui seront 300 000 (contre 100 000 initialement) à profiter d’une exonération de la hausse de la CSG (contribution sociale généralisée).

La consommation des ménages au centre des attentions en 2019

Contrairement à l’économie allemande essentiellement tirée par les exportations (automobile, machines-outils), la croissance française repose historiquement sur la consommation. Or, le retour de l’inflation risque d’entamer le pouvoir d’achat des Français si les salaires ne suivent pas.

L’effet des mesures destinées à favoriser le rebond du pouvoir d’achat (baisse de la taxe d’habitation, suppression des cotisations chômage et maladie pour les salariés) sera déterminant pour la confiance des ménages, seule à même de relancer la consommation.

Ce qu'il faut retenir

  • Le budget 2019 prévoit des mesures d’économies et une hausse de la fiscalité écologique notamment.

  • Baisse de la taxe d’habitation, suppression de certaines cotisations : le pouvoir d’achat des Français devrait connaître un vrai coup de pouce en 2019.

  • Les objectifs du budget 2019 visent à doper la consommation et à « valoriser le travail ».

On vous conseille aussi...

DÉCOUVREZ L’OFFRE BANQUE EN LIGNE FORTUNEO

Vos opérations courantes en ligne sont gratuites(1)

  • Pour l’ouverture, la tenue et la clôture de compte.
  • Cartes bancaires * , chéquiers, bordereaux de remise de chèques **, virements et prélèvements SEPA **.
  • Paiements et retraits illimités dans toute la zone euro - dans la limite des plafonds de la carte bancaire.
Fortuneo désignée Banque la moins chère en 2019
Pour le profil cadre supérieur avec une carte World Elite (Challenges/Meilleurebanque.com, janvier 2019).