L’approche du réveillon de la Saint Sylvestre est, pour bon nombre, l’occasion de fêter l’arrivée de la nouvelle année, mais aussi celle de se fixer toute une série de bonnes résolutions… Malheureusement, la nouvelle année rime également avec une hausse des tarifs à laquelle vous serez confrontés dès la reprise !

La Poste : hausse des tarifs des timbres, baisse de ceux des Colissimo

Du côté de La Poste, le timbre prioritaire va augmenter de 3,6 % pour atteindre les 0,80 centimes d’euro, contre 0,76 actuellement. Dans sa démarche de restructuration et de repositionnement, La Poste cherche en effet à compenser la baisse sensible du volume de courriers envoyés.

Sachez toutefois que La Poste va également revoir certains tarifs à la baisse ! Face à une concurrence toujours plus active et pour accompagner la montée en puissance de l’e-commerce, La Poste entend bien rester concurrentielle en abaissant les tarifs sur l’envoi des Colissimo de moins de 2kg.

Banques : frais de tenue de compte et facturation des relevés

Les services bancaires sont eux aussi concernés. Une majorité d’établissements financiers ont annoncé en 2015 la facturation de la tenue de votre compte courant. Il vous en coûtera entre 24 et 32 € par an en moyenne.

Face à la volatilité des clients et l’évolution du milieu bancaire suite à l’émergence des banques en ligne ou encore des assureurs banquiers, certaines banques ont également annoncé la facturation systématique des relevés de compte.

Soyez donc vigilants sur l’évolution de la facturation de ces services.

Immobilier : hausse des droits de mutation

Vous découvrirez également quelques changements dans le domaine de l’immobilier. Les droits de mutation (le montant que doit verser au fisc la personne qui achète un bien ou qui le reçoit à titre gratuit par donation ou succession) augmentent pour passer de 3,8 à 4,5 %.

Cette augmentation de 0,7 % peut représenter une lourde somme en fonction du prix du bien. A titre d’exemple, pour un bien d’une valeur de 350 000 €, il vous faudra débourser 2 400 € supplémentaires lors de l’acquisition.

Pas de coup de pouce pour le SMIC

Le SMIC n’obtiendra aucun coup de pouce de la part du gouvernement, et augmentera de façon mécanique de + 0,6 %, soit une augmentation de 0,057 € brut par heure, environ 2,02 € brut par semaine. Le Premier ministre a par ailleurs annoncé la mise en place d’une prime d’activité qui aurait pour vocation de remplacer la prime pour l’emploi et le RSA activité.

Source : YouLoveWords.com