Longtemps placement préféré des français, le placement de "père de famille" connaît son plus bas niveau de rémunération depuis sa création. Pourtant son taux n'a pas été modifié au 1er février 2016 comme il aurait dû l’être si l’on s’en tient au mode de calcul en place.

Éclaircissements sur ce placement connu de tous, mais dont les mécanismes sont eux, encore méconnus…

Comment est fixé le taux de rémunération de votre Livret A ?

Depuis le 1er août 2015, le taux de rémunération du Livret A est fixé à 0,75 %. Comment et pourquoi le fixer à 0,75 %, plutôt que 0,60 ou 1,10 % ?

Ce calcul est basé sur deux éléments :

  • D’une part, le taux d'inflation dans le pays sur les douze derniers mois (hors tabac) majoré d’un quart de point.
  • D’autre part, la moyenne mensuelle du taux Euribor à 3 mois. L'Euribor est le groupe de taux d'intérêt de la devise euro utilisée en Europe qui détermine les taux interbancaires.

La moyenne arithmétique arrondie au quart de point le plus proche est appliquée.

Il faut également savoir que, depuis 2009, la variation de la fixation du taux d'intérêt du Livret A ne peut être d'une amplitude supérieure à 1,5 point. Le taux d’intérêt peut être révisé à deux occasions chaque année, le 15 janvier et le 15 juillet de chaque année, même si le Gouverneur de la Banque de France peut également proposer une révision intermédiaire le 15 avril et le 15 octobre.

Pourquoi le taux du Livret A n’a-t-il pas été abaissé à 0,5 % ?

L’inflation s’étant établie à 0,2 % sur l’année 2015, auquel il faut ajouter un quart de point, le taux du Livret A aurait mécaniquement dû être abaissé à 0,5 %. Mais le Gouverneur de la Banque de France a décidé de le maintenir à 0,75 %. Pourquoi ?

La principale raison avancée est que l’inflation devrait être plus forte en 2016, sous l’effet d’une poursuite de la légère reprise économique que connaît le pays. La seconde raison est de maintenir la relative attractivité du Livret A : avec un taux d’inflation quasi nul, un taux de rémunération à 0,75 % continue de présenter un certain intérêt.

La décollecte du Livret A reste toutefois très importante. D'une part, les ménages ont une réelle nécessité de liquidité dans un quotidien difficile mais, d'autre part, nombreuses sont les personnes qui tournent le dos au Livret historique pour se diriger vers le PEL (Plan épargne logement) dont le taux, annoncé à la baisse pour le 1er février 2016, reste tout de même bien supérieur, à 1,50 %.

--

Désamour ou priorité différente, le Livret A est un outil nécessaire. En effet, la collecte des sommes placées permet la construction de logements sociaux par l’État, et permet aux Français d'épargner à leur rythme. La modification des supports de placement va peut-être amorcer de nouvelles tendances dans le secteur du bâtiment…

Source : YouLoveWords.com