Le coup d'envoi de la campagne 2016 des soldes d'hiver a été donné le 6 janvier. Jusqu'au 16 février, les Français vont se ruer dans les boutiques à la recherche des bonnes affaires. Quelles seront les tendances de consommation 2016 ?

Le nombre de consommateurs en hausse…

Selon un sondage Toluna/LSA réalisé à la suite du premier jour des soldes, 24,3 millions de Français se seraient déjà rendus en boutique lors de la première journée des soldes d'hiver. Ce chiffre est en hausse de près d'un point par rapport à 2015, et atteint même + 2,7 % en Ile de France. Pour rappel, l'ouverture des soldes avait été endeuillée l'année dernière par les attentats de Charlie Hebdo.

…et le panier moyen en baisse ?

Si le nombre de Français ayant participé à la première journée des soldes a augmenté, les dépenses moyennes sont en recul. Chaque acheteur a dépensé 118,6 € le 6 janvier, soit 3,2 % de moins qu'en 2015. Ce chiffre fait suite à une première baisse de 8,2 % en 2015 par rapport à 2014.

Parmi les raisons invoquées, la baisse du pouvoir d'achat. Mais le phénomène de la multiplication des ventes privées et des promotions tout au long de l'année conduit également à une perte d'intérêt progressive pour ce temps fort du shopping.

Le vêtement, la star des soldes

Lorsqu'on interroge les acheteurs ayant arpenté le pavé lors de cette première journée, 72,8 % confessent avoir acheté des vêtements, chaussures ou accessoires.

En deuxième position, on retrouve les équipements et vêtements de sport achetés par 26,6 % des consommateurs, devant les produits d'hygiène et beauté qui complètent ce podium (16,5 %).

Concernant les lieux d'achats, 42,4 % des consommateurs ont opté pour les centres commerciaux, devant les boutiques de centre-ville (32,4 %), suivis de près par internet (32,2 %).

Des commerçants tenus de respecter certaines règles

Contrairement aux idées reçues, la loi reste stricte sur les conditions dans lesquelles doivent se tenir les soldes.

Parmi ces dernières, les articles soldés ne peuvent se trouver en rayon depuis moins d'un mois. Aussi, un commerçant ne peut se réapprovisionner d'un produit qu'il a déjà écoulé pour par exemple recommander certaines tailles.

D'autre part, les articles soldés doivent être clairement indiqués et distingués des autres et les montants de réduction (ou leurs pourcentages) systématiquement affichés.

N'oubliez pas vos droits de consommateur !

C'est par exemple le cas pour l'échange de produits. Dans certains commerces, vous verrez peut être apparaître la mention "les articles soldés ne peuvent être échangés". Sachez qu'en cas de vices cachés, que vous ne découvrez qu'une fois chez vous, personne ne peut vous obliger à conserver l'article.

Vous êtes en effet protégé par la garantie des vices cachés et pouvez rapporter un appareil qui ne fonctionne pas (appareil électrique, électroménager...) ou qui présente un défaut impossible à déceler au moment de l'achat, pour vous faire rembourser.

En revanche, cette règle ne s'applique pas si vous vous rendez compte que l'article ne vous plaît pas ou qu'il ne vous va pas (pour des vêtements par exemple).

Du côté des achats sur Internet ou par correspondance, vous disposez d'un délai de rétractation de sept jours pour retourner vos achats. Le commerçant devra alors vous rembourser dans les 30 jours.

Source : YouLoveWords.com