Le prélèvement à la source, c’est maintenant (ou presque) ! Le gouvernement a finalement annoncé la mise en œuvre du processus qui verra l’impôt sur le revenu directement prélevé sur les fiches de paie à compter du 01 janvier 2018. L’occasion de faire un point sur ce qu’implique ce changement majeur !

Prélèvement à la source en 2018, année fiscale blanche en 2017

En 2017, comme les 17.6 millions de foyers fiscaux, vous vous acquitterez de vos impôts sur les revenus de l'année 2016, de la même manière que vous le ferez en 2016 pour votre revenu déclaré de 2015.

À partir du 1er janvier 2018, vous paierez vos impôts sur vos revenus mensuels de 2018. Ce qui signifie que vos revenus de 2017 ne seront tout bonnement pas imposés.

Dès le 1er premier janvier 2018, vous serez directement prélevé sur votre salaire ou votre pension chaque mois. Vous serez ainsi ponctionné 12 fois en 2018 au lieu des 10 mensualités actuelles pour les contribuables mensualisés.

Pour les salariés, les entreprises seront en charge de verser votre impôt à l’État. Pour les autres revenus, le fonctionnement par acompte est envisagé avec une régularisation annuelle.

Comment sera défini le taux d’imposition ?

Chaque foyer fiscal recevra au cours de l'été 2017 un courrier du trésor public l'informant de son taux pour 2018.

Ce taux pourra bien évidemment être révisé. En effet, la déclaration annuelle existera toujours et le taux final sera fixé en fonction de celle-ci. Par ailleurs, en cas de changement de situation (divorce, naissance, etc.) il suffira de contacter les services fiscaux pour faire modifier vos prélèvements.

Il en va de même pour les couples dont les différences de salaires sont importantes. Ceux-ci devront demander une adaptation du taux pour le plus bas salaire afin de ne pas trop le grever.

Bercy insiste donc sur le fait que c'est le mode de collecte qui change, et non le mode de calcul.

Paierons-nous plus ou moins d’impôt l'année charnière ?

L'année 2017, vous l'avez compris, ne sera donc pas imposée. L'État a donc décidé de faire un trait sur une recette fiscale de plus de 70 milliards.

Si la majorité des contribuables ne verra pas le changement, certains contribuables vont en revanche bénéficier de ce changement. Les jeunes entrant sur le marché du travail en 2017 ne vont pas être imposés sur quelques mois. De même, les personnes prenant leur retraite en 2018 seront imposées sur leur pension, ce qui sera pour elles plus avantageux que l’ancien système, qui les aurait imposées sur leurs revenus 2017.

Quant aux petits malins qui envisagent déjà de profiter de l'année dite "blanche" pour optimiser leurs revenus en décalant les versements de fin 2016 ou en anticipant des règlements 2018, oubliez d’ores et déjà cette idée ! En effet, le rapport sur le prélèvement à la source rendu début 2012 avait déjà identifié cette possibilité. Une imposition pour les suppléments de revenus devrait être prévue, même si ses contours restent encore à définir.

Source : YouLoveWords.com