Avec un ticket d’entrée raisonnable et une rentabilité au rendez-vous, les parkings séduisent de nombreux investisseurs. Voici quelques conseils pour sélectionner les meilleurs biens et optimiser votre placement.

Vous souhaitez investir dans la pierre, mais votre budget est un peu serré ? Les parkings sont peut-être la solution que vous attendiez. En plus d’être accessibles aux plus petits budgets, ils proposent des rentabilités élevées et bien souvent supérieures à celles de l’immobilier locatif classique. Explications.

Un ticket d’entrée relativement modeste

Il est possible d’acheter une place de parking en province à partir de 15 000 € et en région parisienne à partir de 25 000 €. Comptez environ 10 000 € de plus pour un box fermé. Il vous en coûtera en revanche moins pour une place de parking non couverte.

Le ticket d’entrée est donc relativement modeste. Idéal pour un jeune actif qui n’a pas encore posé ses valises ou pour un quinqua qui souhaite réaliser un investissement complémentaire.

Des rentabilités attractives

Quel loyer espérer ? En province, les loyers s’échelonnent entre 50 et 80 € contre 90 à 120 € à Paris et ses alentours :

  • Pour une place de parking achetée 25 000 € et louée 120 € par mois, la rentabilité brute atteint presque 6 %. C’est près du double de la rentabilité d’un investissement locatif classique (autour de 3-4 %) .

  • La rentabilité d’un parking peut aller jusqu’à 9 %.

En prime, les éventuels désagréments qu’on rencontre lorsqu’on loue un bien immobilier sont limités :

  • Pas ou peu de vacance locative. Les parkings sont très recherchés, particulièrement dans les grandes villes. Une tendance qui va en s’accentuant (des villes qui restreignent de plus en plus l’accès au centre-ville en voiture, des couloirs de bus et les stations de vélos ou de voitures électriques qui rognent sur les stationnements publics).

  • Des dégradations quasi inexistantes.

  • Un faible risque d’impayés de loyer car les montants en jeu sont moins élevés.

Dans ce contexte, acheter plusieurs parkings en lieu et place d’un bien d’habitation peut devenir intéressant. D’autant que les frais de notaire seront plus rapidement amortis et qu’il vous sera plus facile de négocier le prix si vous achetez plusieurs places auprès d’un même propriétaire. Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à les acquérir par lot.

Et afin de préserver la rentabilité de votre investissement, gardez un œil sur le niveau des charges de copropriété. Même si votre quote-part est plus faible que pour un logement, elles peuvent venir grever sérieusement votre rendement si elles sont trop onéreuses.

Privilégiez les emplacements les plus recherchés

Comment bien choisir une place de parking ? Privilégiez les places qui seront les plus demandées.

Si un box fermé est toujours plus prisé, il y a d’autres critères à prendre en considération. Une place bien éclairée, proche d’un pilier ou d’un mur, assez large et profonde (comptez 2,5 m x 5 m pour une place standard) et proche de l’accès parking pourra justifier un loyer plus élevé.

Enfin, la localisation est déterminante. La demande locative est plus forte dans les secteurs anciens que dans les quartiers récents, où les immeubles neufs disposent généralement de parkings en sous-sol.

Source : YouLoveWords Crédit Visuel : ollo / iStock