Les plus modestes ménagés

Après une augmentation tous azimuts de l’imposition ces dernières années, 2015 verra la diminution des barèmes en faveur des ménages les plus modestes. La suppression de la première tranche d’imposition à 5,5 % - qui s’appliquait auparavant aux revenus de 6 011 à 11 911 € – est un symbole fort. Toutefois, elle est relativisée par l’abaissement du seuil d’entrée dans la seconde tranche de l’impôt, à 14 %, autrefois de 11 961 € et passée à 9 690 €.

Autre coup de pouce : un système de décote de 1 135 € pour les célibataires et de 1 870 € pour les couples. Cela permet de réduire encore le montant total à payer.

Prenons un exemple : un couple imposé avant décote à 1300 € verra son impôt réduit de 470 €. Comment ? 1 870 – 1 300 = 470 €. Son impôt sera donc ramené à 1300 – 470 €, soit 830 €.

La taxation des très hauts revenus à 75 %, mesure phare de la campagne présidentielle de 2012, a fait long feu. Après deux ans de controverse, elle disparaît totalement.

Coup de pouce pour le développement durable

La méthode de calcul de l’impôt sur le revenu modifie cette année les réductions d’impôt pour travaux « énergétiques » : exit le dispositif complexe de l'année précédente et bienvenue à la mise en place d’un taux unique à 30 %.

Le crédit d'impôts reste plafonné à 8 000 € de dépenses pour un célibataire et 16 000 € pour un couple, auxquels s’ajoutent 400 € par enfant à charge. Les travaux éligibles concernent principalement les matériaux d’isolation, les chaudières écologiques, le système de recharge de véhicules électriques ou encore les compteurs individuels dans les copropriétés.

Montée en responsabilités des échelons locaux

La modification de la loi de finances aura des répercussions plus fortes au niveau local. La baisse des dotations de l’État aux collectivités risque de provoquer une hausse importante des impôts locaux (taxe foncière et taxe d'habitation). Les évolutions sont disparates et vont de +1 % pour une ville comme Dax, à +10,5 % pour Lille et atteignent +15 % à Toulouse !

En ce qui concerne la vente de terrains ainsi que la transmission d'un bien immobilier, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre centre local des impôts. En effet, chaque région possède désormais une marge de manœuvre sur la taxation locale, et les taux et conditions de ces ventes et transmissions varient donc selon votre localisation.

__

Le chantier principal de l’année 2016 sera sans conteste le prélèvement de l’impôt sur le revenu à la source, annoncé par le gouvernement peu avant la période estivale. Autant de modifications et d'évolutions qui changeront radicalement la face de l’impôt sur le revenu dans les années à venir.

Source : YouLoveWords.com