Tout savoir sur les livrets d’épargne bancaire

Tout savoir sur les livrets d’épargne bancaire

Si le Livret A est le produit d’épargne le plus connu en France, il est loin d’être le seul. D’autres livrets d’épargne bancaire, qui peuvent notamment avoir la particularité d’être non réglementés, peuvent également être intéressants.

livrets d'épargne bancaire

Pourquoi ouvrir un livret d’épargne bancaire ?

De manière générale, les produits d’épargne, qu’ils soient réglementés ou non, sont parfaits pour permettre à chacun de mettre de l’argent de côté, au fil du temps.Concrètement, ils vous permettent de vous constituer un fonds d’urgence, à utiliser en cas d’imprévu, et ils vous donnent aussi la possibilité de financer des projets à court ou moyen terme plus ou moins conséquents. Les sommes déposées peuvent être retirées à tout moment.

Au-delà de vous permettre de stocker de l’argent pour vos besoins divers, les livrets d’épargne bancaires font également croître vos économies en toute sécurité année après année. Contrairement aux comptes courants, ils constituent un placement à capital garanti et rémunéré. Chaque année, les intérêts du livret d’épargne viennent donc s’ajouter à votre capital.

On distingue deux types de livrets d’épargne :

  • Les livrets réglementés, dont le Livret A, le Plan épargne logement (PEL), le Compte épargne logement (CEL), le plan d’épargne en actions (PEA), le plan d’épargne retraite (PER) ou encore le livret d’épargne populaire (LEP). Leurs taux de rémunération et leurs plafonds est le même dans chaque banque car défini par les pouvoirs publics ;
  • Les autres livrets d’épargne bancaires, ont, eux, la particularité d’offrir des conditions différentes d’un établissement bancaire à l’autre et de ne pas imposer de plafond de dépôt ou de montant maximum à ne pas dépasser.

Toute personne, même mineure, peut ouvrir un livret d’épargne bancaire. Au moment de l’ouverture du compte d’épargne, l’organisme bancaire ou financier doit informer le client des taux d’intérêt des livrets d’épargne pratiqués et des règles de dépôt et de retrait en place (montant minimum de dépôt, date valeur des dépôts et des retraits, etc.).

La fiscalité des livrets d’épargne bancaire

Les intérêts des livrets d’épargne bancaire, fixés librement par les établissements bancaires dans le cas des livrets non réglementés et fixés par les pouvoirs publics pour les livrets réglementés, sont calculés en fonction du barème prévu lors de la souscription du contrat et de la durée pendant laquelle les sommes sont restées sur le compte. Ils s’ajoutent au capital le 31 décembre de chaque année.

Souvent, ces intérêts sont soumis à l’impôt sur le revenu, dans la catégorie des revenus de capitaux mobiliers, et aux prélèvements sociaux. Plus précisément, les livrets d’épargne bancaire non réglementés sont soumis à un prélèvement forfaitaire unique (PFU) au taux global de 30%, qui comprend 12,8% au titre de l’impôt sur le revenu et 17,2% au titre des prélèvements sociaux. (1) Mais vous avez aussi l’option d’opter pour l’imposition au taux progressif de l’impôt sur le revenu.

De leur côté, les livrets réglementés bénéficient d’une exonération fiscale, sauf en ce qui concerne les PEL et CEL ouverts depuis le 1er janvier 2018. (2) Ces derniers voient leurs intérêts imposables dès la première année au prélèvement forfaitaire unique. Là encore, les contribuables peuvent opter pour l’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Pour les contrats plus anciens, seuls les prélèvements sociaux sont à régler les 12 premières années.

La clé pour choisir le livret adapté à vos besoins

Globalement, gardez en tête qu’il existe une grande diversité de livrets d’épargne bancaires, avec un produit d’épargne pour chacun de vos projets, ou presque.

On l’a dit, chaque établissement bancaire ou financier est libre de fixer ses propres conditions pour les livrets d’épargne bancaire non réglementés. Pour bien choisir votre produit d’épargne, vous avez donc tout intérêt à comparer diverses offres et à bien lire votre contrat afin d’étudier la rémunération proposée et les règles en place. Cela vous permettra de trouver le livret d’épargne bancaire le plus adapté à votre situation et à vos besoins.

Il est aussi important de savoir que vous pouvez cumuler plusieurs livrets d’épargne. Et cela vaut pour les livrets réglementés comme non réglementés. En pratique, vous pouvez parfaitement ouvrir plusieurs livrets bancaires non réglementés dans des établissements financiers différents. Il est également possible de cumuler ce placement avec les autres produits d’épargne réglementés, comme le Livret A ou le PEL par exemple. En revanche, sachez-le, une même personne ne peut pas cumuler plusieurs livrets réglementés identiques.

Les informations transmises dans cet article ont un caractère purement informatif et ne sauraient être considérées comme un conseil délivré par Fortuneo (juridique, fiscal, investissement ou autre).

Source: Webedia, Mars 2021

Crédit visuel : gece33; Gettyimages (Photographie retouchée)

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Six choses à savoir sur l'investissement dans l'art

PEA, sur quelles actions pouvez-vous investir ?

Dans quels cas peut-on débloquer son PER avant la retraite ?

CHOISISSEZ FORTUNEO POUR UNE GESTION DE L’ÉPARGNE SANS FRAIS ET LIBRE

Aucuns frais


0

  • 0 € frais d'ouverture.
  • 0 € frais sur versements.
  • 0 € frais de retraits.
  • 0 € frais de tenue de compte.
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)