Mais à quoi sert l’épargne ?

Mais à quoi sert l’épargne ?

Vous prémunir contre une panne d’électroménager, financer un achat immobilier ou un long voyage, préparer votre retraite ou votre succession : votre épargne peut servir à tout cela. Suivant votre objectif, vous pourrez placer vos fonds sur des supports différents.

À quoi sert l’épargne ? Vaste question ! Vous constituer une épargne vous sera utile pour faire face aux coups durs, pour concrétiser un projet (financement d’une voiture, d’un voyage, d’un logement, etc.), pour préparer votre sortie de la vie active ou votre héritage. Investissement de fonds à court terme, à moyen terme, à long terme, avec un objectif de rendement plus ou moins élevé… à chaque objectif correspondent des supports pour placer votre argent.

L’épargne sert en cas de coup dur, mais aussi pour préparer un projet, sa retraite ou sa succession.

L’épargne de précaution, en cas de coup dur


L’épargne de précaution est une réserve d’argent destinée à faire face aux imprévus : panne de chaudière, grosse somme à avancer suite à un problème de santé, baisse ponctuelle de revenus, etc.

Elle représente le premier palier dans une démarche d’épargne globale. Un coup dur pouvant survenir n’importe quand, il est primordial de mettre des fonds de côté dès que vos dépenses du quotidien sont couvertes. Et lorsque votre matelas de sécurité sera suffisamment conséquent (2 à 6 fois vos ressources mensuelles), vous pourrez vous livrer en toute sérénité à d’autres types de placements.

Votre épargne de précaution doit être disponible et il est préférable que votre capital soit garanti. Livrets réglementés (Livret A, LDDS, LEP), livrets bancaires ou encore assurances-vie en fonds euros : ces produits sont peu rémunérés, mais les faibles risques encourus par les fonds qui y sont placés peuvent primer ici sur le rendement.

L’épargne de projet, à moyen ou à long terme


L’épargne de projet regroupe des placements à moyen ou à long terme (quelques années, voire décennies). Elle sert, comme son nom l’évoque, à financer de grands projets de vie (en complément ou non d’un prêt bancaire) : achat ou rénovation d’un bien immobilier, acquisition d’un véhicule, voyage autour du monde, etc.

Vous pouvez commencer à la développer une fois que votre épargne de précaution sera constituée, ou en parallèle. Nature du support, durée d’épargne, montant et fréquence des versements : à vous de planifier et d’adapter vos placements à vos projets personnels.

Un investissement présentant une performance satisfaisante, mais des risques faibles à modérés, peut être souhaitable. La liquidité immédiate des fonds n’est pas prioritaire. Les assurances-vie multisupports (avec unités de compte, non garanties en capital) et les comptes-titres, les plans d’épargne en actions, ou PEA (fiscalité avantageuse(1) et gains potentiellement élevés, mais risques plus importants) peuvent s’avérer intéressants même s’ils comportent un risque de perte en capital. Vous projetez d’acquérir votre résidence principale? Vous pouvez également être amené à vous intéresser au plan épargne logement (PEL) et au compte épargne logement (CEL), permettant d’obtenir un crédit à des conditions plus favorables (à relativiser dans un contexte de taux bas).

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

L’épargne retraite, pour un complément de revenu


Épargner pour la retraite dès le début de votre vie professionnelle, c’est vous assurer de disposer d’un complément de revenu à la sortie de la vie active, versé sous forme de rente ou de capital. Cela suppose un placement à très long terme (jusqu’à plusieurs décennies). Après avoir développé votre épargne de précaution, rien ne vous empêche ainsi de commencer à investir à la fois pour la réalisation de vos projets et pour votre retraite.

Dans le cadre de l’épargne pour la retraite, la disponibilité des fonds n’est pas essentielle. Vous chercherez, en revanche, à bénéficier d’une performance intéressante. Le PEA ou l’assurance-vie multisupports, qui présentent un risque de perte en capital, sont des options envisageables. Vous pourrez aussi considérer le nouveau plan d’épargne retraite (PER) proposés par certains établissements financiers ou organismes d’assurance. Il se décline en trois produits : le PER individuel (accessible à tous les épargnants), le PER d’entreprise collectif (proposé aux salariés d’une entreprise, souscription facultative) et le PER d’entreprise obligatoire (proposé à tout ou partie des salariés d’une entreprise, souscription obligatoire pour les salariés concernés).

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

L’épargne pour préparer votre succession


Dernier type de placement : l’épargne visant à préparer votre succession. Comme l’épargne pour la retraite, elle implique un investissement à très long terme. Le rendement est également un critère prédominant.

Pour transmettre son patrimoine, l’assurance-vie peut être une solution. Notamment parce que sa fiscalité est intéressante(1) (abattements fiscaux qui peuvent être importants concernant les droits de succession).

Avertissement : hors livrets réglementés (Livret A, LDDS, LEP, PEL, CEL), livrets bancaires et fonds d’assurance-vie en euros, les produits d’épargne cités dans cet article comportent un risque de perte en capital.

Source: Webedia, mars 2020.

Crédit visuel : Westend61, Gettyimages.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Se construire une stratégie d'épargne cohérente

Étudiants : 3 conseils pour commencer à épargner !

Iban, bic : comprendre les numéros d'identification de votre compte

CHOISISSEZ FORTUNEO POUR UNE GESTION DE L’ÉPARGNE SANS FRAIS ET LIBRE

Aucuns frais


0

  • 0 € frais d'ouverture.
  • 0 € frais sur versements.
  • 0 € frais de retraits.
  • 0 € frais de tenue de compte.

Découvrir nos livrets

 
 
 
 
 
 
 
 

Un placement sûr et défiscalisé


Une épargne performante et sans risque


Une épargne réservée aux moins de 18 ans


Un complément idéal du Livret A

N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients (Bankin’, n°1 ex aequo, septembre 2019).