Pourquoi l’assurance-vie porte-t-elle mal son nom ?

[Décryptage] : Tout savoir sur l'assurance-vie

assurance vie comprendre nom investissement

Oui, l’assurance-vie est une assurance, mais un produit d’assurance qui s’apparente également à une solution d’investissement à moyen et long terme. C’est pourquoi elle est en bonne place depuis de nombreuses années dans les « placements préférés des Français ». Décryptage.

En pratique, comment ça marche ?

En pratique, l’assurance-vie s’apparente à une solution d’investissement. C’est un produit financier, une enveloppe d’investissement. C’est-à-dire que c’est un contrat dans lequel VOUS décidez ce que vous souhaitez y mettre. Pour composer ses supports, vous pouvez choisir entre :

  • Des fonds euros : ce sont des supports sécurisés avec un taux de rendement garanti. Ils sont sans risques, mais offrent des perspectives de rendement peu élevées.
  • Des supports d’investissement variés, aussi appelés unités de compte, qui présentent un risque de perte en capital (l). Ce sont des actions, des fonds obligataires ou d’autres supports qui offrent la possibilité d’une meilleure performance, mais qui impliquent une certaine prise de risque. Libre à vous de composer votre contrat en fonction de votre appétence au risque.
Mandat d’Assurance Vie Equilibré
Mandat d’Assurance Vie Dynamique

Mandat modéré

Mandat équilibré

Mandat dynamique

 
 
 
 
 
 

Mandat modéré

Mandat d’Assurance Vie Equilibré

Mandat équilibré

Mandat d’Assurance Vie Dynamique

Mandat dynamique

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les supports en unités de compte présentent un risque de perte en capital.

Fortuneo Vie est un contrat d’assurance-vie facile à gérer. Souple, il vous permet de choisir entre un mode de gestion libre et un mode de gestion sous mandat, avec la possibilité de basculer de l’un à l’autre quand vous le souhaitez :

  • La Gestion Libre permet de gérer votre contrat en toute autonomie.
  • La Gestion sous Mandat (2) permet de confier la gestion de la répartition des supports d’investissement de votre contrat à l’assureur Suravenir qui prend conseil auprès de sociétés de gestion expertes. La gestion sous mandat a recours à des investissements sur des unités de compte, qui présentent un risque de perte en capital.

En savoir plus sur les différents modes de gestion d’un contrat d’assurance-vie

L’assurance-vie, à quoi ça sert ?

Souvent comparée au couteau-suisse de l’épargne, l’assurance-vie s’adapte à vos besoins en fonction de votre profil d’investisseur. Voici les principaux cas de figure pour lesquels l’assurance-vie peut s’avérer particulièrement utile.

  • Investir « au cas où » ou pour préparer ma retraite

Personnalisez votre assurance-vie à votre image et constituez une épargne de précaution qui n’est pas bloquée (3) mais qu’il est recommandé de conserver 8 ans pour faire face aux imprévus car votre argent n’est jamais bloqué.

  • Investir pour assurer l’avenir de mes proches

Vous souhaitez assurer la transmission de votre patrimoine ou pouvoir aider vos proches à construire leur avenir (études, achat d’un premier logement ou d’une première voiture). Fiscalité favorable en cas de succession et versements modulables, l’assurance-vie présente alors bien des atouts (4).

  • Investir pour pouvoir se faire plaisir

À court, moyen ou long terme, l’assurance-vie est un investissement qui peut vous aider à préparer les projets qui vous tiennent à cœur : partir voyager, acheter une maison de vacances ou simplement refaire la cuisine.

  • Investir pour profiter de perspectives de rendements performants

Vous avez déjà une bonne connaissance des produits financiers et vous cherchez un investis-sement qui peut « rapporter » vraiment, vous avez alors certainement déjà pensé à vous tour-ner vers l’assurance-vie. Mais saviez-vous qu’il est possible d’en ouvrir plusieurs ?

Plutôt goldenboy ou grand prudent ? Découvrez votre « portrait-robot » d’investisseur avec notre quizz.

La fiscalité de l’assurance-vie, pas si compliquée (4)

Les 4 points à connaitre sur les règles de fiscalité en cas de rachat.

#1. Le capital n’est pas soumis à l’imposition Tout d’abord, le capital placé sur une assurance-vie n’est pas soumis à imposition, seuls les intérêts et les plus-values touchés dans le cas d’un rachat total ou partiel sont taxés.

#2. Pour les plus-values et intérêts issus des primes versées avant le 27.09.2017, une fiscalité dégressive avantageuse

L’assurance-vie offre une fiscalité avantageuse puisqu’elle diminue au fur et à mesure que la durée du contrat s’allonge pour les plus-values et intérêts issus des primes versées avant le 27.09.2017 et pour les personnes ayant moins de 150 000€ d’encours nets (300 000 € pour un couple) sur l’ensemble de leur contrat d’assurance-vie pour les primes versées après le 27.09.2017.

Est-il préférable d’attendre au moins 8 ans ?

On entend souvent dire que l’assurance-vie implique de bloquer les fonds pendant 8 ans. Cette croyance est fausse, il est possible de récupérer des fonds sur votre un contrat d’assurance-vie à n’importe quel moment (3).

En réalité, pour les plus-values et intérêts issus des primes versées avant le 27.09.2017, il est conseillé d’attendre 8 ans pour bénéficier de la fiscalité la plus avantageuse applicable aux plus-values des fonds retirés. De plus, après 8 ans, chaque année, vous bénéficiez de 4 600 € d’abattement par personne (soit 9 200 € pour un couple) sur les intérêts et plus-values touchés en cas de rachat. Additionné au capital racheté, cela représente donc une somme confortable que vous pouvez récupérer de votre contrat sans être redevable de la moindre imposition.

Pour les primes versées après le 27.09.2017, après les 8 ans du contrat, le prélèvement au titre du PFU s’abaisse à 12,8 % ou 7,5 % selon l’encours

#3. La « Flat Tax » concerne une minorité d’épargnants

Depuis le 1er janvier, la « Flat Tax » ou Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), est venue modifier l’imposition des plus-values de l’assurance-vie en cas de rachat. Elle instaure un prélèvement unique de 30 % (17,2 % de prélèvements sociaux et 12,8 % de PFU).
Toutefois, elle ne concerne qu’une minorité d’épargnants puisque :

  • Seuls les gains issus des versements réalisés à compter du 27 septembre 2017 sont concernés
  • La fiscalité de l'assurance-vie sera préservée jusqu'à 150 000 € d'encours net, tous contrats confondus, pour une personne seule (300 000 € pour un couple). Au-delà de ces seuils, l’imposition forfaitaire s’applique sur les gains réalisés sur des versements postérieurs au 27 septembre 2017.

La réforme de la « Flat Tax » préserve la liberté donnée à l’épargnant de choisir entre le prélèvement et le barème de l’impôt sur le revenu. Elle conserve également les abattements fiscaux annuels après 8 ans et en cas de succession. En savoir plus sur la fiscalité de la Flat Tax

À noter : l’option de soumission à l’impôt sur le revenu est un choix global pour l’ensemble des revenus sous au Prélèvement Unique Forfaitaire.

Récapitulatif de la fiscalité en cas de rachat en vigueur au 01.01.2018


IR : Impôt sur le revenu PFL : Prélèvement forfaitaire libératoire PFNL : Prélèvement forfaitaire non libératoire

PFU : Prélèvement forfaitaire unique PS : Prélèvement sociaux

Primes versées avant le 27.09.2017
Si le contrat a entre 0 et 4 ans Déclaration IR ou PFL 35 % +PS 17,2 %
Si le contrat a entre 4 et 8 ans Déclaration IR ou PFL 15 % +PS 17,2 %
Si le contrat a plus de 8 ans (Versements avant le 25.09.1997) Exonération + PS 17,2 %
Si le contrat a plus de 8 ans (Versements après le 25.09.1997) Déclaration IR ou PFL 7,5 % + PS 17,2 %
Primes versées à partir du 27.09.2017
Si le contrat a entre 0 et 4 ans PFU 12,8 % sur l’ensemble des produits + PS 17,2 %
Si le contrat a entre 4 et 8 ans PFU 12,8 % sur l’ensemble des produits + PS 17,2 %
Si le contrat a plus de 8 ans avec primes versées ˂ 150k € (5) PFNL 7,5 %* + PS 17,2 %
Si le contrat a plus de 8 ans avec primes versées > 150k € (5) PFU 12,8 %* + PS 17,2 %

Il n’est jamais trop tôt pour ouvrir une assurance vie !


Quel que soit le montant du premier versement, celui-ci détermine la date d'ouverture du contrat qui servira à calculer le niveau de taxation des plus-values en cas de rachats. C’est pour cette raison qu’il est intéressant de commencer tôt, quitte à épargner peu au début. C’est ce que l’on appelle « prendre date ».

Les intérêts du fonds en euros d’un contrat d’assurance-vie fonctionnent par capitalisation. Pour faire simple, les intérêts du fonds en euros versés sur votre contrat produisent eux aussi des intérêts par la suite. C’est ce que l’on appelle l’ « effet boule de neige ».

Vous souhaitez en savoir plus sur l’assurance-vie ? Découvrez notre dossier spécial « les 15 idées reçues sur l’assurance vie », ainsi que les supports d’assurance-vie Fortuneo !

assurance vie gestion sous mandat famille gerer

EXEMPLE : J'ANTICIPE UNE RENTRÉE D'ARGENT DE 15 000 € EN 2020

Cas 1 : Je souscris dès mars 2018 : mon versement de 15 000 € en 2020 bénéficiera pleinement de tous les avantages fiscaux dès 2026.

Cas 2 : J’attends mars 2020 pour souscrire : je suis obligé d'attendre 2028, soit 8 années après le versement, pour bénéficier de la fiscalité la plus avantageuse et de l’abattement de 4 600 € par personne

On vous conseille aussi...

N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients de 300 000 utilisateurs de l'app Bankin'. (Bankin', juin 2017)