Comment limiter les frais bancaires à l'étranger ?

Comment limiter les frais bancaires à l'étranger ?

Si vous aimez voyager à l’étranger et que vous prévoyez de mettre le cap sur de nouveaux horizons, prenez garde aux frais bancaires que vos retraits et vos achats par carte bancaire peuvent engendrer. Et, surtout, misez sur les bonnes astuces pour les limiter.

La différence entre les voyages en zone euro et hors zone euro

Vos potentiels frais bancaires à l’étranger dépendent directement de l’endroit où vous voyagez. Au sein de la zone euro (à ne pas confondre avec Union Européenne puisque certains pays ont toujours leur devise locale), bonne nouvelle, votre banque ne peut pas vous prélever de frais supplémentaires par rapport à ceux prélevés en France pour la même opération. Cela concerne à la fois les paiements par carte, les virements ou encore les retraits d’espèces. Mais attention concernant ce dernier point : si votre banque vous facture habituellement des frais en cas de retrait d’espèces hors de son réseau de distributeurs, cela vaudra également à l’étranger, généralement à partir de trois retraits. Dès lors, pendant votre séjour en zone euro, pour limiter vos frais bancaires, vous pouvez privilégier les gros retraits peu nombreux et les achats directement réglés par carte.

Dans le cadre d’un voyage hors de la zone euro, les choses sont un peu plus compliquées. Les retraits d’espèces tout comme les achats par carte bancaire font l’objet de frais bancaires. Pour éviter une trop mauvaise surprise, mieux vaut donc commencer par partir avec des devises du pays concerné déjà en poche. Si vous êtes client d’une banque traditionnelle, vous pouvez faire la demande au guichet de votre agence. Si vous êtes clients d’une banque en ligne vous devez simplement vous rendre dans votre espace client pour commander la somme désirée, ensuite livrée à votre domicile avant votre départ. Ensuite, une fois sur place, gardez en tête que moins vous retirez d’espèces, mieux c’est, puisque votre banque est susceptible de prélever des commissions selon les conditions prévues dans sa brochure tarifaire.

À noter par ailleurs que vos retraits d’espèces à l’étranger peuvent parfois engendrer des frais « de surcharge », qui, eux, ne peuvent pas être évités. Il s’agit de frais prélevés par le distributeur de billets lui-même.

Miser sur la meilleure offre et la bonne carte bancaire

Pour voyager l’esprit tranquille et avec des frais bancaires aussi limités que possible, le choix de votre banque et de votre offre bancaire jouent un rôle crucial. Les banques françaises appliquent des tarifs de frais bancaires à l’international qui varient beaucoup d’un établissement à l’autre. C’est bien simple, les retraits à l’étranger peuvent notamment varier du simple au triple d’une banque à l’autre. D’où l’importance de bien comparer les offres proposées par chaque banque. Et c’est d’autant plus important si vous êtes un grand voyageur.

De son côté, Fortuneo propose une offre idéale pour ses clients globe-trotters : une carte bancaire sans frais à l’étranger (1) . Baptisée FOSFO, elle garantit qu’aucun frais bancaire n’est prélevé sur les paiements et les retraits par carte bancaire à l’étranger, où que ce soit dans le monde et en illimité.(2) Ouverte à tous et gratuite (3), la carte FOSFO Mastercard est disponible sans conditions de revenus ou d’encours. Elle vous permet également de bénéficier de garanties d’assurances et d’assistance. Concrètement, en cas de problème lors de votre séjour à l’étranger, cette carte vous donne accès à l’assistance médicale, le rapatriement, les frais d’hospitalisation et l’assistance juridique.

Les autres bonnes pratiques à adopter

Vous l’avez compris, la clé pour limiter les frais bancaires lors d’un voyage hors de France est d’opter si possible pour une carte spéciale. Vous pouvez aussi éventuellement opter pour une carte bancaire prépayée, qui n’est pas reliée à un compte bancaire. Cette carte est créditée du montant de votre choix et son utilisation n’entraîne pas de frais bancaires. Mais, pour vous, impossible de dépasser le montant fixé sur la carte, d’où un certain manque de flexibilité.

Enfin, avant le départ, pensez bien à vérifier auprès de votre banque que votre carte bancaire fonctionne sans problème à l’international. Cela paraît évident mais ce n’est pas toujours le cas, et ce serait bien embêtant de se retrouver avec une carte refusée à l’autre bout du monde. D’où l’importance, encore une fois, de miser sur la bonne offre bancaire et la bonne carte !

Source: Webedia, Décembre 2020.

Crédit visuel : Peter Chernaev /iStock

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Combien pourriez-vous économiser en changeant de banque ?

Loi Macron : changer de banque devient simple comme bonjour

Frais bancaires : toujours trop lourds dans le budget des français

DÉCOUVREZ L’OFFRE BANQUE EN LIGNE FORTUNEO

Vos opérations courantes en ligne sont gratuites*

  • Pour l’ouverture, la tenue et la clôture de compte.
  • Cartes bancaires * , chéquiers, bordereaux de remise de chèques **, virements et prélèvements SEPA **.
  • Paiements et retraits illimités dans toute la zone euro - dans la limite des plafonds de la carte bancaire.
Découvrir notre offre
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)