Gel de la hausse des frais bancaires

Gel de la hausse des frais bancaires

A la demande du gouvernement, les banques françaises se sont engagées à ne pas augmenter leurs tarifs en 2019. Et pourtant, Les banques en ligne, qui proposent la gratuité pour de nombreuses opérations, restent les plus attractives. Décryptage.

Deux mesures pour limiter les frais bancaires


L’engagement des banques de participer à l’effort collectif en faveur du pouvoir d’achat repose sur deux principales mesures.

D’un côté, un moratoire est appliqué sur les hausses des frais bancaires en 2019. De l’autre, les frais d’intervention facturés en cas d’incident sur le compte seront plafonnés, de façon pérenne, à 25 euros pour les populations les plus fragiles (3,6 millions de personnes selon la Banque de France). En cas de dépassement du découvert autorisé, certains établissements facturent en effet une commission d'intervention.

Les gains en termes de pouvoir d’achat se chiffrent, pour ces deux mesures, entre 500 et 600 millions d’euros.

2020 : hausse en vue pour les tarifs des banques traditionnelles ?


Pour autant, les banques – en particulier celles disposant d’un réseau d’agences physiques – doivent faire face à une augmentation de leurs coûts de fonctionnement. Cette inflation des dépenses s’explique notamment par le fait que ces établissements bancaires ont besoin d’accélérer leur transformation numérique. Il s’agit d’une demande forte des clients qui souhaitent pouvoir réaliser la majeure partie de leurs opérations depuis le site internet ou l’application mobile bancaire. Or, les banques traditionnelles ont pris tardivement le virage digital et doivent consentir des investissements colossaux en termes d’infrastructures et de sécurité.

Baisse des tarifs des services à distance


27 établissements facturent les services en ligne avec des abonnements annuels compris entre 12 et 50 euros environ1. Ce n’est pas le cas des banques en ligne qui ont intégré dès le départ dans leur modèle la nécessité de proposer des tarifs attractifs voire la gratuité d’une majorité d’opérations. Dans son tout dernier rapport, paru en octobre 2018, l’Observatoire des tarifs bancaires relève ainsi « une baisse des tarifs des services dématérialisés liés à la banque en ligne ou à des opérations automatisées initiées par le client lui-même »2.

Grâce à des coûts de gestion inférieurs, les banques à distance sont en mesure de proposer des conditions tarifaires très avantageuses à leurs clients : carte bancaire gratuite, absence de frais de tenue de compte et gratuité de la majorité des opérations en ligne. Sans oublier un atout majeur : zéro déplacement pour l’usager, qui a accès sur des plages horaires étendues à un service client de qualité, accessible par téléphone, email et parfois chat.

Ce qu'il faut retenir...

  • Les banques françaises se sont engagées à ne pas augmenter leurs tarifs en 2019.

  • Certains établissements bancaires facturent encore les services en ligne malgré l’offre compétitive des banques en ligne qui proposent jusqu’à la gratuité de leurs services.

  • Les banques en ligne restent globalement plus accessibles que les agences bancaires physiques.

Source: YouLoveWords.com, janvier 2019.

Crédit photo : Geber 86

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Frais bancaires : combien pourriez-vous économiser ?

Comment limiter les frais bancaires à l'étranger ?

Changer de banque, combien ça coûte ?

DÉCOUVREZ L’OFFRE BANQUE EN LIGNE FORTUNEO

Vos opérations courantes en ligne sont gratuites*

  • Pour l’ouverture, la tenue et la clôture de compte.
  • Cartes bancaires * , chéquiers, bordereaux de remise de chèques **, virements et prélèvements SEPA **.
  • Paiements et retraits illimités dans toute la zone euro - dans la limite des plafonds de la carte bancaire.
N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients (Bankin’, n°1 ex aequo, septembre 2019).