Quel est le budget “nourriture” par mois des Français ?

L’alimentation fait partie des dépenses incompressibles pour un ménage. Or, la hausse des denrées alimentaires provoquée par une reprise économique spectaculaire(1) va avoir un impact sur les foyers aux revenus les plus modestes. Quel est le budget moyen des Français consacré à la nourriture et les effets de l’inflation à anticiper ?

Le budget “nourriture” par mois

Budget nourriture en France : 385 euros par mois

En 2017, une des dernières études interrogeant l’argent dépensé par les Français en nourriture chiffrait le budget alimentation à 385 euros par mois. Seulement 43 % des personnes interrogées estimaient ce budget correct contre 47 % qui le disaient « trop élevé ».

Dans le détail, le sondage Opinion Way pour Sofinco(2) précisait que cette dépense s’élevait à :

  • 506 euros pour les foyers aux revenus supérieurs à 3500 euros par mois ;

  • 473 euros pour les couples avec enfants ;

  • 431 euros pour les personnes âgées de 60 ans et plus ;

  • 236 euros pour la génération 18-24 ans (budget pour étudiant) ;

  • 203 euros pour les foyers aux revenus inférieurs à 1000 euros par mois.

L’alimentation : 13 % des dépenses pour les ménages européens

À l’échelon européen, les consommateurs ont dépensé 956 milliards d’euros, en moyenne, en 2019, dans la catégorie « alimentation et boissons non alcoolisées ». Selon Eurostat, le budget nourriture pèse 13 % dans le budget global des ménages. L’alimentation arrive en 3e position, derrière l’énergie (23,5 %), et les transports (13,1 %).

La part du budget dédié à l’alimentaire est plus élevée en Roumanie (26 %), en Lituanie (20,2 %) et en Estonie (19,3 %). Les ménages les moins dépensiers résident en Irlande (8,6 %), au Luxembourg (8,9 %) et en Autriche (9,7 %). Les chiffres d’Eurostat placent la France en position intermédiaire avec une part consacrée à l’alimentation établie à 11,9 %.

Une inflation et une flambée des prix en 2022

L’alimentation fait partie des dépenses incompressibles pour un ménage. Manger à sa faim demeure un besoin vital. Or, le poids du budget nourriture est plus élevé pour un ménage aux faibles revenus. Et il s’accroît avec la hausse des prix alimentaires à la consommation. C’est justement ce qu’il se produit à partir du second semestre 2021 avec l’explosion de la demande et une contraction de l’offre.

D’après l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’indice des prix mondiaux des denrées alimentaires s’est apprécié à hauteur de 27 % entre le mois de novembre 2020 et le mois de novembre 2021. De son côté, l’Insee relève une hausse de 14,5 % en octobre sur une année glissante (+38,5 % pour le prix des céréales, +65,1 % pour le prix des oléagineux).

Prévoir un budget alimentation en hausse pour 2022

L’inflation des denrées alimentaires a également été déclenchée par les effets du phénomène climatique El Niño ou encore la présence d’un dôme de chaleur à l’été 2021 sur le Canada(3). La production du premier pays exportateur de blé dur a chuté de 30 %(4). Enfin, certains pays comme la Chine ont chassé toutes les matières premières agricoles pour reconstituer ses stocks et sauver sa filière porcine décimée par une maladie.

Pour construire leur budget, les ménages français ne ressentent pas encore la hausse des prix alimentaires dans leur supermarché. Et pour cause, les négociations entre les industriels de l’agroalimentaire et les acteurs de la grande distribution n’aboutissent qu’en mars chaque année.
L’inflation risque donc de se cristalliser au printemps 2021, mais d’ores et déjà certains indices laissent transparaître l’avenir comme l’évolution du prix des pâtes sur un an en novembre 2021 :

  • +1,43 % pour les marques nationales ;

  • +11,1 % pour les marques distributeurs ;

  • +30,83 % pour les premiers prix.

Or, les principaux ménages concernés par les paquets « premiers prix » sont ceux qui ont justement des revenus faibles.

Comment réduire son budget nourriture ?

Voici quelques astuces pour maîtriser son budget :

  • faire des listes de courses en planifiant vos repas de la semaine ;

  • acheter les quantités justes pour éviter le gaspillage alimentaire ;

  • réduire les intermédiaires en consommant local, et si possible directement aux producteurs ;

  • cuisiner vous-mêmes des plats simples avec des ingrédients de saison ;

  • comparer les prix au kilo pour choisir le meilleur rapport quantité/prix ;

  • se fixer un budget mensuel ;

  • ne pas de laisser éblouir par les promotions ;

  • privilégier le drive pour éviter les tentations dans les rayons ;

  • suivre ses finances personnelles grâce à l’outil catégorisation des dépenses disponible sur votre disponible sur votre application de gestion de budget, comme c'est le cas du service proposé par fortuneo.

Les informations transmises dans cet article ont un caractère purement informatif et ne sauraient être considérées comme un conseil délivré par Fortuneo (juridique, fiscal, investissement ou autre).

Source: Jellyfish, 2022

Crédit visuel : Pexels

Banque

Tout savoir sur le transfert de banque

Banque

Comment optimiser son budget en 4 pistes

Banque

Tout savoir sur le compte commun

Découvrez l'offre banque en ligne Fortuneo.

0

Vos opérations courantes en ligne sont gratuites*

  • Pour l’ouverture, la tenue et la clôture de compte.

  • Cartes bancaires * , chéquiers, bordereaux de remise de chèques **, virements et prélèvements SEPA **.

  • Paiements et retraits illimités dans toute la zone euro - dans la limite des plafonds de la carte bancaire.


*La délivrance de la carte est soumise à l'acceptation de la demande par Fortuneo et sous réserve de remplir les conditions d'octroi en vigueur.

Gratuité sous réserve de remplir les conditions d'usage précisées dans les conditions tarifaires. En l’absence d’une opération carte par mois (pour les cartes CB Mastercard et Gold CB Mastercard) ou de non respect de la condition de flux mensuel (pour la CB World Elite Mastercard), des frais seront appliqués (voir Tarifs).

Fortuneo se réserve le droit de ne pas renouveler la carte. Fortuneo se réserve également le droit de modifier les conditions tarifaires applicables à la carte.

L'accord de montée en gamme ou l'ajout de carte sur compte pré-existant est subordonné à l'issue favorable d'une étude du fonctionnement du compte, incluant notamment une analyse des flux créditeurs minimum confiés.

** Gratuit en ligne, soumis à tarification selon conditions tarifaires en vigueur.

(1) https://www.leparisien.fr/economie/la-croissance-en-france-atteint-7-en-2021-28-01-2022-3TC3PYSKZ5DANM4YUUOTB35OFA.php

(2) https://fr.slideshare.net/contactOpinionWay/opinionway-pour-sofinco-les-franais-et-leur-budget-ddi-lalimentation-vague-5-mars-2017

(3) https://www.dossierfamilial.com/actualites/argent/pain-pates-gaz-carburant-pourquoi-les-prix-flambent-ils-en-cette-rentree-895918

(4) https://www.lecourriercauchois.fr/actualite-290082-environnement-penurie-de-ble-vers-une-hausse-du-prix-des-pates

Sources :

https://www.fao.org/worldfoodsituation/foodpricesindex/fr/

https://www.iriworldwide.com/IRI/media/IRI-Clients/International/fr/IRI_VISION_LE_PRIX_P11-2021.pdf