Étudiant, quelles solutions pour gérer les petits budgets ?

Publié le 28 février 2020

Loyer, transport, alimentation, frais d’inscription, abonnements : l’étudiant a tout intérêt à bien savoir gérer son budget pour passer une année universitaire sereine. Heureusement, des solutions existent pour mettre un peu de beurre dans les épinards !
Etudiants et budget

Vive l’autonomie ! Quelle belle aventure que la vie d’étudiant, synonyme de rencontres, d’échanges et…d’argent. Car être autonome, c’est aussi l’être sur le plan financier. Goûtez aux joies d’équilibrer revenus limités et dépenses incompressibles. Mais rassurez-vous, votre cas n’est pas isolé comme le montre la récente enquête Ipsos , et surtout des solutions simples à mettre en place et accessibles à tous existent.

Quel est le budget d’un étudiant en France ?

436 euros, c’est le budget moyen des dépenses pour un étudiant en 2019, en France, selon l’enquête réalisée par Ipsos pour L’Observatoire E.Leclerc des Nouvelles Consommations. La facture mensuelle s’envole à 637 € pour ceux qui ne vivent plus chez leurs parents (288 € pour le loyer, 136 € pour l’alimentation)(1). Petit problème, hors revenus du travail, leurs ressources s’élèvent à 397 €...

Traduisons : sans un job d’appoint, le compte bancaire d’un étudiant est déficitaire ! Pas étonnant que 35 % des étudiants en master résident chez leurs parents , et que 73 % indiquent travailler pendant leurs études ou les vacances d’été (1). Le syndicat étudiant UNEF indique que 46 % occupaient un emploi salarié au cours de l’année universitaire en 2018 (deux fois plus qu’il y a dix ans !), ce qui a des conséquences directes sur le temps disponible restant pour étudier et décrocher ses diplômes.

La moitié des étudiants disent ne pas s’en sortir financièrement(1). Vivre « décemment » avec les ressources issues d’une activité (193 € en moyenne) est impossible pour quatre étudiants sur dix(1). Deux tiers limitent alors certains loisirs et 83 % font très attention au moment de faire leurs courses alimentaires (1). Malgré cette prudence, 39 % sont régulièrement en découvert bancaire(1). Et qui dit compte dans le rouge, peut signifier des frais bancaires.

Les astuces pour améliorer la vie quand on est étudiant

Premier conseil : réduisez vos frais bancaires ! Fortuneo propose par exemple des tarifs avantageux(1) : pas de frais de tenue de compte, des retraits d’argent gratuits depuis n’importe quel distributeur, pas de commission d’intervention, gratuité de l’assurance moyen de paiement Essentielle pour la perte ou vol des moyens de paiement Fortuneo. Sans compter les offres spéciales de bienvenue, pour les nouveaux souscripteurs, une somme opportune pour alimenter le budget d’un étudiant

Autre recommandation : diminuez vos dépenses. Comment ? Faites comme 61 % de vos camarades étudiants qui exploitent les bons plans et les promotions commerciales (1). Adoptez les pratiques collaboratives de plus en plus prisées (37 %), à l’instar du covoiturage (1), mais aussi du logement chez des particuliers, de la colocation, de l’échange de bons services ou encore du troc.

L’une des pistes à suivre est de faire jouer la concurrence sur tous les services qui nécessitent un abonnement. Téléphonie, internet, énergies, assurance auto, plateformes en ligne : la chasse est ouverte. Gagnez du temps en utilisant des comparateurs en ligne et sollicitez des devis personnalisés, afin de pouvoir comparer le coût des prestations et d’opter pour le meilleur rapport qualité/prix.

Enfin, n’oubliez pas de mobiliser les aides financières dédiées aux étudiants qui sont nombreuses et pas toujours connues : bourse étudiante du Crous, bourse Erasmus, bourse au mérite, fonds national d’aide d’urgence, aide au logement, aide Mobili Jeune, prêt étudiant, garantie jeune, aides au transport (Sncf, bus), aide au permis de conduire en apprentissage, etc.

Source: Webedia, août 2019.

Crédit visuel : Klaus Vedfelt, Gettyimages.

Articles liés

Articles contenant des tags en commun


Logo Fortuneo