La part en unités de compte des mandats présente un risque de perte en capital.